THE CREEPSHOW : Death at my door

Petit frère (ou sœur) des Horrorpops, The Creepshow développe depuis 2005 un psychobilly entraînant et classique, mais assez sage. Un groupe capable de pondre de très bonnes chansons, de bons albums, contenant exactement ce qu’on en attend, bâtis selon une symétrie parfaite. Mais voilà, s’il s’agit de disques aux qualités certaines, il n’y a pas non plus de quoi s’en relever la nuit. Quelque chose dans leur musique sonne trop propre et convenu, surtout pour le genre. A mon sens, le psycho doit conserver quelque chose de sauvage, de dangereux, et ce n’est pas quelque chose que j’ai croisé souvent chez The Creepshow. Pourtant, je continue à croiser le chemin du combo, et à disséquer ses œuvres. Et une fois de plus, me voilà face à un disque plein de qualités mélodiques, à des chansons immédiates dont la formule mille fois éprouvée : contrebasse saillante, riffs punky, voix gouailleuse et sexy (Kenda a réussi à faire oublier Sarah au chant, chacune ayant une personnalité et des intonations personnelles), formats pop, tout y est. Les canadiens prennent certes soin de varier les plaisirs avec par exemple une « My soul to keep » complètement intimiste et inattendue ou une « New kings » se rapprochant plus d’un Mighty Mighty Bosstones, « Death at my door » reste un (très) bon disque d’un groupe sympathique et constant dans ses efforts, mais à qui il manque toujours un petit quelque chose pour le rendre essentiel.

Site officiel

The Creepshow : Sticks & stones

Related Posts

  • 10000
    De retour après un deuxième album en demi-teinte, les danois d'Horrorpops se devaient de séduire. Et pas seulement à l'aide de sa jolie chanteuse / contrebassiste Patricia. Heureusement, on est vite rassurés ; ce troisième opus possède et exploite toutes les qualités du groupe, et enchaîne les tubes sans jamais…
  • 10000
    J’avais aimé le précédent album du groupe, le bien nommé « Hell Yeah ! », et son psycho pop billy frais et sautillant. Ce deuxième album recentre le propos vers plus d’éléments pop, et même si l’instrumentation est encore psycho et qu’un ou deux titres sortent du lot (« Where…
  • 10000
    Vous aimez Horrorpops, et le psychobilly en général ? Réjouissez-vous, Thee Merry Widows est fait pour vous ! Sorte de Tiger Army dernière période au féminin, les cinq donzelles sauvages ont concocté des titres classiques et accrocheurs, entre rockab', surf rock, punk et psychobilly pur, et on ne peut que…
  • 10000
    Groupe à la durée de vie éphémère (mais quoi de plus logique quand on est fans de « Great balls of fire ?), Vincent Vincent And The Villains aura au moins eu le mérite d'affirmer haut et fort son amour du rockabilly et du rock n' roll à travers ce premier…
  • 10000
    Les Baseballs sont un trio de jeunes chanteurs allemands qui ont pour passion commune le rockabilly et les fifties. Du moins c'est ce que dit la bio de ce premier disque qui fait déjà un carton un peu partout. Que l'on croie ou pas à une rencontre fortuite entre ces…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *