THE BRAINS : Out in the dark

thebrains_outinthedark

The Brains est un pilier discret de la scène psychobilly, elle-même quantité « négligeable » de la grande famille punk. Bref, il y a de grandes chances que vous n’ayez jamais entendu parler du groupe si vous ne traînez pas dans le milieu. Je vous amène donc la preuve que la presse musicale fait un travail très parcellaire. Car oui, « Out in the dark », comme ses aînés d’ailleurs, est un très bon disque. Entre punk, neo rockabilly et psychobilly, les onze titres de ce septième album sont autant d’arguments qui jouent en sa faveur, et font même oublier sa durée désespérément courte. La chanson-titre entame la marche avec un rockab musclé plutôt classique mais dont la teneur très pop embarque immédiatement : tube immédiat. « The witch » remet un coup d’accélérateur avec son approche clairement psycho. Le combo sait et aime alterner les ambiances, et s’avère aussi doué dans un registre énervé que dans des exercices plus pop et rock. Tout est bon ici, et on ressort d’« Out in the dark » avec la banane. Et puis c’est toujours un plaisir d’entendre des cavalcades de contrebasse. Allez, mangez donc des cerveaux !

Site officiel

The Brains : Out in the dark

Related Posts

  • 10000
    The Quakes, c'est un peu le groupe maudit du psychobilly / rockabilly, celui qui a tout entre les mains pour réussir et n'y parvient jamais. Et pourtant, ces losers magnifiques, je les aime moi. Né dans le mauvais pays (les USA), alors qu'à l'époque c'est l'angleterre qui mène le jeu,…
  • 10000
    Sixième album pour les frangins Calabrese. Pour les non-initiés, le combo pratique un style horror punk qui verse parfois dans le grand-guignol. Il faut dire qu'une des influences principales de Jimmy, Bobby et Davey est Glenn Danzig (on s'en serait pas douté au vu de la pochette...), ceci explique donc…
  • 10000
    Trio anglais légendaire oeuvrant dans un genre souvent leadé par des américains, le tout avec un patronyme clairement provocateur, les Long Tall Texans reviennent après plus de 8 ans d'absence avec un disque au titre évocateur qui laisse augurer d'un retour triomphal. Enfin, j'avoue que la musique du combo ne…
  • 10000
    “Psychobilly never dies !”. C’est par ce leitmotiv crié à l’assemblée que débute le deuxième opus des œuvres des américains de Tiger army. C’est clair, on reprend les choses là où on les avait laissées avec leur excellent premier effort éponyme. Leur psychobilly, ce sont des titres simples, pêchus, à…
  • 10000
    Les injustices dans le rock et la musique en général sont légion. Parmi elles, on va s'intéresser aujourd'hui aux Quakes. Le groupe de Paul Roman, formé en 1986, fut l'un des premières formations de psychobilly aux USA, et a influencé bon nombre de formations des deux côtés de l'atlantique. Pourtant,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *