THE ALBUM LEAF : Between waves

thealbumleaf_between

The Album Leaf, projet solo du pianiste Jimmy LaValle, fait partie de ces projets transgenres dont j’ai un jour croisé la route avec bonheur (en 2004, avec « In a safe place » plus exactement)… avant de de complètement perdre leur trace. Il faut dire que des combos aux habitudes d’hybridation rock cinématographie / electro, il y en a quelques-uns. Non pas que The Album Leaf aie à l’époque démérité ; il a juste été noyé dans une masse de créativité démesurée. Me voici donc, quelques douze ans plus tard, face à ce sixième album, qui voit l’arrivée de quelques comparses venant prêter main forte à notre solitaire endurci. Bon, euh, comment dire ? Je reste circonspect face à un tel déluge d’invités (déluge, tout est relatif, hein, vous m’avez suivi). Parce que, bon, les différences entre l’objet de mon affection d’antan et cette nouvelle livraison ne me sautent pas franchement aux yeux. Toujours ce genre principalement instrumental, ou le clavier mène la danse, accompagné de rythmiques marquées et futées, d’inserts vocaux rares mais agréables (rappelant vaguement le Notwist de « Neon golden »), d’influences jazzy (avec option cuivres ici)… « Between waves » est une réussite, aucun doute n’est permis, capitalisant les qualités de son auteur, en apportant pas foule de changements, mais un savoir-faire évident.

Site officiel

Paroles de l’album

The Album Leaf: Between waves

Related Posts

  • 10000
    Attention, ce nouvel album de The Notwist n'est pas un nouvel album de The Notwist. Enfin, si, dans le sens où on y retrouve (presque) tous les éléments représentatifs de l'identité du groupe : douceur, mélancolie, expérimentation, electro-pop, indie pop, post rock. Mais pas de voix à l'horizon, ou alors juste…
  • 10000
    My Autumn Empire, c'est Benjamin Thomas Holton. Et Benjamin, ce qu'il aime, c'est la musique qui fait rêver. Non, on ne parle pas de trance, mais on est bien en revanche en terrain progressif. Du progressif contenu, délimité par les frontières d'une folk intimiste et mélancolique, mais du progressif quand…
  • 10000
    Non mais franchement, qui a besoin d'un film pour faire de la musique de film ? C'est ce qu'a du penser Slow Meadow, autrement dit Matt Kidd, en composant ce premier album. Premier album qui sort chez Hammock, label de Hammock, sortant jusqu'ici uniquement les disques de...Hammock. Ça va ? Ça ne…
  • 10000
    Découvert avec son fantastique premier album "Life is elsewhere", l'anglais (mais résident en Bretagne) Robin Foster m'avait impressionné et séduit à la fois avec son post rock d'une grande beauté, transcendant l'émotion de son compositeur. Etant complètement passé à côté du deuxième album du monsieur, cette troisième oeuvre est pour…
  • 10000
    Oslo Telescopic est une entité rock indé mystérieuse et imprévisible. On ne sait ni qui sont ses membres, ni quand ils reviendront à la charge, ni avec quelle artillerie. Si bien qu'on a pas l'impression d'entendre le même groupe qu'il y a de ça quelques années. Voyageant en roue libre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *