SWELL : Too many days without thinking

swell_toomany

Comment ai-je pu ? Pourquoi ai-je passé ce disque que je chéris depuis des années sous silence ? Car, mes amis, le voici, l’album incontournable de Swell, qui depuis a certes tourné autour, flirté avec, mais hélas, trois fois hélas, jamais retrouvé les qualités de ce « Too many days without thinking ». Capable de morceaux pétaradants et noisy comme « Throw the wine », « Make mine you » ou « (I Know) The trip », de purs moments de douceur pop comme « What I always wanted » ou « Sunshine everyday » ou des titres indie-pop parfaits mais plus classiques (tout le reste du disque), le groupe signe ici un disque certes typé nineties au niveau du son, mais toujours aussi jouissif 17 ans plus tard. Et ça, ce n’est pas donné à tout le monde. Alors inutile de tergiverser, il vous faut avoir écouté cet album si vous dites aimer la pop indé.

Paroles de l’album

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Je ne suis pas un die hard fan de Swell. Je reconnais, depuis « Too Many Days Without Thinking », leur indéniable talent à créer des chansons magnifiques et simples avec pas grand-chose d'autre qu'une guitare et une voix. Mais à part quelques bonnes chansons disséminées sur des albums moyens, je n'ai…
  • 10000
    Depuis longtemps plébiscitée par des fans fidèles et triés sur le volet (pour ce que Swell est réservé aux initiés du fait d’une distribution parfois capricieuse, et d’une publicité plus que relative), la musique de Swell ne fait que se bonifier avec le temps. Une pop simple et directe, où…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *