SWALLOW THE SUN : The Morning Never Came

swallow the sun the-morning-never-came-4f2220d3d3b1c

Fils de My Dying Bride et frères de Shape Of Despair, les Swallow The Sun nous infligent un terrassant premier album de doom metal comme on l’aime. Mélodies funéraires omniprésentes, vocaux death entre violence et désespoir, grandioses parties de claviers, guitares finement ciselées ou plus lourdes qu’un troupeau de mammouths (l’animal, hein, pas le supermarché), talent de composition évident et références bien digérées, donc personnalité propre. Que demander de plus me direz-vous ? Euh…là je sèche. Certes, l’album parfait n’existe pas, mais je ne vois pas ce qui pourrait être reproché à ce « The Morning Never Came ». Un futur très grand du doom.

Paroles de l’album

Site officiel

Related Posts

  • 72
    J'étais de ceux que « In Rainbows » a déçu. Trop propret, trop facile, comme si une certaine convenance musicale de la part du groupe devait contrebalancer l'audace commerciale, le doigt d'honneur tendu nonchalamment aux majors et à leur modèle économique en fin de vie. Ok, c'est bien beau les idées, mais…
    Tags: de, plus, un

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *