STURLE DAGSLAND : Sturle Dagsland

La pandémie mondiale a beau avoir fait des dégâts irréversibles au monde de la musique, il y a toujours chez les artistes la volonté et la passion de créer ; c’est juste que le partage est parfois plus compliqué, que la porosité est moins grande. Mais certains parviennent tout de même à sortir des choses complètement dingues, des choses qu’on aurait jamais imaginées possibles. Sturle Dagsland, c’est en fait ledit Sturle et son frère Sjur, deux garçons norvégiens probablement bercés bien trop près du mur. C’est quoi ce jugement à l’emporte pièce, pensez-vous ? Ben faites pas les malins, et lancez un peu le (magnifique) clip du premier titre, « Kusanagi », vous allez comprendre. Rien que si vous coupez le son, vous trouverez ça fantasque, bizarre, surréaliste. Mais si vous y ajoutez la musique…on est clairement dans une autre dimension. Il y a ici de la musique progressive (parler de rock serait osé), de l’electro / breakcore, de la musique folk, des influences world, et un chant qui évoque autant le chant de gorge que le post metal. « Harajuku » y ajoute une couche japonisante, et des couleurs fuyantes bjorkiennes. « Blot » se montre plus guerrière, faisant ressortir des éléments metal et un chant qui rappelle les tics vocaux de Michael Jackson. Les titres se suivent et s’ils ont bien un air de famille (notamment au travers des influences typiquement norvégiennes), on ne saurait dire si c’est plus papa ou maman ; ce disque est foutrement chaotique, gentiment (?) dingue. Le travail des voix est impressionnant de diversité (elles crient, susurrent, se brisent, caressent éructent, menacent…) , mais le reste est assez vertigineux aussi. Vous n’avez jamais entendu ça avant. Bien sûr, on pourrait dire que ce premier album du duo manque de structure et d’unité, mais c’est la sève même de leur musique, et il semblerait dommage de la canaliser de quelque manière que ce soit. Alors on appréciera cette expérience pour ce qu’elle est ; un ovni musical, unique et indescriptible, qui vous provoquera des sensations inédites. A tester !

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    Lupen Crook est depuis toujours un mystère. L’homme comme son art (musical ou autre) aiment les puzzles, et si chaque pas dans son univers en constituent une pièce, on a encore, des années après son arrivée dans le folk game (dans lequel il n’a, entendons-nous bien, pas grand-chose à faire),…
    Tags: a, album, ne, on, plus, se, titres, bien, d, titre
  • 10000
    Faut-il essayer d'apposer une étiquette musicale à ceux qui cherchent à tout prix à s'en défaire ? Voici une question légitime qu'on peut se poser à l'écoute de « On / off », le cinquième album du libanais exilé en France. Un petit point bio avant tout ; Bachar, après avoir débarqué à l'âge…
    Tags: on, world, musique, album, se, plus, toujours, bien, influences, disque
  • 10000
    AURUS : AurusDe l'importance de l'orthographe ; Bastien Picot, alias Aurus au sein de ce projet, réside à La Réunion, à Tampon plus exactement. Il est donc tamponnais. Au vu de sa photo de presse, à l 'écoute de sa musique, on serait tenté de l'écrire « tamponné ». Effectivement, ici l'originalité est au rendez-vous ; entre…
    Tags: plus, a, on, titre, world, surréaliste, titres, facebook, instagram, https://open.spotify.com/album
  • 10000
    Il y a un peu plus de deux ans, « Savage sinusoid » nous ravageait la tête avec sa mixture explosive electro post metal neo classique fusion nimporte nawak. Sa suite, pour une fois, n'apporte pas de grandes évolutions. Igorrr conforte sa position dominante dans le style qu'il a créé, que certains…
    Tags: a, y, ne, album, se, plus, metal, breakcore, electronica, post
  • 10000
    Ok, j’ai un peu traîné les pieds pour écouter cet ep généreusement envoyé à mon intention. Parce que je pensais y trouvé un énième disque world que je n’ai pas les codes ou la fibre pour appréhender. Mais quand « Poussière » (le titre) débarque, mon attention est de suite captée. Certes,…
    Tags: d, titre, n, bien, titres, assez, qu, https://open.spotify.com/album, instagram, facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.