STRAND OF OAKS : Heal

strandofoaks_heal

Jusqu’ici chantre d’une folk dépouillée finalement très américaine, Timothy Shoewalter, grand chef barbu derrière Strand Of Oaks, verse pour ce quatrième album dans le gros rock écorché et épique, autre penchant de la musique made in USA. Et quand il le fait, il ne fait pas semblant ; on en veut pour preuve la présence de Jay Mascis sur « Goshen 97 », venant en quelque sorte adouber le nouveau venu sur son territoire. Je n’ai pas trouvé d’info là-dessus sur le net, mais j’ai aussi vraiment l’impression de l’entendre sur « JM », chanson-hommage à Jason Molina, feu le leader de Songs : Ohia et ami du songwriter, récemment disparu. Cet album a d’ailleurs certainement tout à voir avec le deuil : on y perçoit comme un chemin vers l’acceptation, une introspection, disséquant le processus, le décomposant en autant de phases distinctes. Finalement, c’est à nous-mêmes que nous sommes confrontés ici, à nos forces et nos cicatrices, notre détermination, notre colère et notre résignation. Et tout ça au travers d’un superbe album, un disque d’une puissance bouleversante. Vraie belle découverte pour moi, ce « Heal » ne sera peut-être pas un baume pour votre âme à tous, mais fera sans aucun doute plus de bien que de mal. Excellent disque.

Site officiel

Strands Of Oaks : Shut in

Strands Of Oaks : Goshen ’97

Related Posts

  • 10000
    C'est du Canada que nous vient ce trio au nom étrange, adepte de l'indie rock option folk, genre décidément très répandu de nos jours. "Mended with gold" est un troisième album qui éclipserait certainement ses prédécesseurs dans mon petit coeur de midinette de la musique si je les connaissais. Or,…
  • 10000
    "Alarms in the heart", c'est un peu le genre de disque que je ne suis pas sensé apprécier. Un folk rock lumineux, au chant un poil maniéré, très dans l'air du temps, voici ce que vous y trouverez. Rien de bien original ni transcendant donc, à priori. Sauf que, pour…
  • 10000
    Trapper Schoepp & The Shades, c'est quatre jeunes gars du Wisconsin qui ont l'air simples, sympas et propres sur eux. Des gentils garçons, quoi. Et ça joue quoi comme musique les gentils garçons ? Ici, un rock n' roll mâtiné de folk rock et d'americana. On aurait tôt fait de…
  • 10000
    Butch Walker, c'est un nom que j'ai souvent croisé. Il faut dire que le quadra a bien roulé sa bosse, passant de style en style, de métier en métier, tout en gravitant toujours autour du rock, que celui-ci soit plus dur, plus punk, plus pop, ou plus americana-folk comme sur…
  • 10000
    Je ne vous ai jamais parlé de Om, groupe issu de la nébuleuse stoner qui a peu à peu évolué vers un son plus mystique et "space", et dont j'avais particulièrement apprécié l'album "Advaitic songs". Je ne vous ai pas non plus parlé de Grails, groupe post rock psyché instrumental…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *