STICK TO YOUR GUNS : True view

Revoilà les californiens avec un sixième album, qui sort après la signature avec un nouveau label. Le groupe a une réputation de tueur autant sur disque que sur scène, et elle est méritée. Mais on voit tout de suite, avant même de lancer la lecture, que quelque chose a changé. « True view » arbore des couleurs nouvelles, et pas que sur sa pochette. Certes, le hardcore classique de « Diamond » avait déjà muté sur le disque précédent pour se faire plus mélodique et ouvert. Une tendance qui s’accentue largement ici, et qui permet également aux titres de s’éloigner des riffs un peu trop entendus pour proposer quelque chose d’un poil plus original, bien que tout de même assez convenu dans la forme par moments. En gros, les éléments de bon gros metalcore sont toujours présents, mais les mélodies et le chant clair servent moins ici de gimmick que chez les collègues qui prennent ça un peu par-dessus la jambe. Le dosage est optimal, le partage des tâches est pris très au sérieux, et malgré le côté « équilibre instable » de « True view », on ne s’y sent jamais mal à l’aise ou spolié. Et on comprend très vite pourquoi Stick To your Guns est devenu si gros en quelques années, gagnant le respect et l’adhésion des fans et des médias plus vite que bien des formations de son giron. Il est évident que ce nouvel opus leur permettra encore d’accéder à un nouveau palier. Costaud !

Site officiel

Paroles de l’album

Stick To Your Guns : Married to the noise

Related Posts

  • 10000
    Entre metalcore et post hardcore, Kolari trace un sillon personnel et rageur. Et il va bien falloir que je vous en dise plus sur leur musique, puisque n’étant pas germanophone, je ne parviens pas à trouver une autre information que leur ville de provenance, Hambourg. Apparemment, ce « Fear / Focus »…
  • 10000
    Sixième album pour le groupe de metalcore ricain. Toujours aussi mélodique, le groupe larde pourtant toujours ses titres de death (c’est à s’y méprendre sur l’introductif « Shadows inside »), tout en cultivant un sens du riff certain. Cette alliance de la violence et de l’accessibilité peut donc très bien continuer à…
  • 10000
    Quatre albums en douze ans, ça reste dans une bonne moyenne. Ce qui est dommage en revanche, c’est qu’aucune des productions de Motionless In White ne soit parvenue jusqu’à moi avant. Parce que oui, ce « Graveyard shift » se montre plutôt bien foutu pour son genre. Et son genre, justement, est…
  • 10000
    3% électro, 3% rock, 3% hip-hop et 91% irrévérents, c’est ainsi que se présentent les nancéens de Boars. Bon, je ne vais pas vous spoiler d’entrée de jeu, alors on va y aller par étape. Oui, c’est sûr, on trouve de l’électro ici ; claviers, deejaying, samples, il y en a…
  • 10000
    Ce nom me dit quelque chose, mais je n’arrive pas à remettre une époque ou un titre dessus. Bah, tant pis, je lance l’écouter dans le flou. Hum, ce joli mix thrashcore / deathcore, alliant puissance de feu et mélodie me dit vraiment quelque chose. Ok, ce type de metalcore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *