SOVIET SOVIET : Endless

Faire du neuf avec du vieux est une science complexe , mais un exercice très répandu. Aujourd’hui, nous étudierons le cas de Soviet Soviet. Ce nom, déjà. Les plus au fait d’entre-vous y décèleront une certaine inclinaison vers le post punk. Et il y a du vrai. Beaucoup, même. Et une fois le disque lancé, on complétera le diagnostic par un certain penchant assouvi pour le shoegaze, aussi. Shakez tout ça et vous obtenez un disque très ancré dans une tradition vintage. Trop, lui reprocheront certains. Et ils n’auront pas forcément tort. Mais les italiens ont bien potassé leur manuel et parviennent à proposer des titres concis et efficaces. Est-ce que ça suffit à faire de « Endless » un indispensable du genre ? Eh bien… Là, c’est le moment d’apporter une vrai réponse…de normand.Car non, ce disque n’est pas un chef d’oeuvre impérissable. Pourtant, il présente une qualité majeure ; on le voit arriver à des kilomètres, mais du coup, on est pas déçu. « Endless » est une bonne rencontre, de celles qui sont fortuites, fugaces mais plaisantes.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    En 2013, « Uncivilized » m'a mis une sacré margnouf' à travers em'guife, comme on dit par chez moi. D'autant plus que je ne l'ai pas du tout vu venir ; je confesse être assez bête pour ne pas me méfier de la scène française, et ne pas prêter attention au post-punk en…
  • 10000
    Vous le voyez ce gouffre au beau milieu d'une étendue d'eau déjà bien inquiétante sur la pochette du troisième album du trio de Detroit ? Et bien si vous vous y penchez un peu, vous apercevrez peut-être la première critique que j'en ai faite. Non, ce n'est pas un effet de…
  • 10000
    Deuxième album pour les New-Yorkais de Drowners. Au programme, un rock indé aux légères incursions post punk (quelque chose dans les guitares) et aux mélodies efficaces. Que les titres soient fortement teintés eighties ou plus actuels, ils ont tous ce quelque chose qui les rend sympathiques. « On desire » n'est ni…
  • 10000
    Un titre sympa, une pochette à la fois énigmatique et très révélatrice, puisqu'on y dénote des influences garage et psyché, il n'en faut parfois pas plus pour avoir envie de découvrir un disque. The Ukiah Drag, donc, est un groupe floridien qui sort ici son premier album, soit sept titres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *