SKINDRED : Roots Rock Riot

skindred roots

Deuxième acte pour les ex-Dub War, qui avaient créé la surprise avec « Babylon », un album très réussi qui mêlait avec savoir-faire raggamuffin et neo metal, reprenant la logique des Bad Brains et la poussant un peu plus loin. Un album que j’avais adoré, moi qui ne peut supporter de subir du raggamuffin plus de 3 minutes 30, et qui n’accrochait pas plus que ça à Dub War en son temps. Autant dire que les cinq ans qui séparent les deux albums du groupe ont été une éternité pour moi, et que j’attendais beaucoup de ce « Roots Rock Riot ». Et peut-être trop ? Car si Benji et les siens ont pris leur temps à bon escient, pour composer un album solide, groovy, moderne, aux titres diversifiés et percutants, ce deuxième album ne peut être considéré que comme…la suite du premier. Comprenez que si évolution il y a, celle-ci est présente à petite dose ; plus de voix claires, des titres plus rock, un groove légèrement plus prononcé, mais rien qui ne puisse désarçonner le fan. Soit, que Skindred prenne son temps, tant qu’il continue à nous proposer des albums comme celui-ci qui, s’il ne fait pas beaucoup avancer le schmilblick du groupe, reste un très très bon disque dans un genre inédit et ultra-personnel.

Paroles de l’album

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    On m'a toujours accusé d'avoir des goûts bizarres en matière de musique. Tenez, par exemple ; si je ne crache pas sur un petit reggae en de rares occasions, j'ai horreur du raggamuffin. Pourtant, lorsque « Babylon », premier album de Skindred, groupe qui se qualifie de « ragga metal », j'ai été l'un…
  • 10000
    Les Bad Brains ou le premier groupe à pratiquer le crossover punk hardcore – metal, à être composé de blacks uniquement et à associer le rastafarisme à tout cela. Non, ce n’est pas une blague. HR et sa bande, non contents d’être reconnus comme référence par le mouvement punk, ont…
  • 10000
    Quelques années après sa mort, on en finit plus de chercher les héritiers de Zappa. Quelques mois après leur reformation, on guette les traînées de génie de Faith No More, celles-là même qui génèrent de jeunes pousses prometteuses. Voici aujourd'hui que ces recherchent se croisent et convergent là, sous nos…
  • 10000
    A huit ans sonnés, les Lillois de Ace Out ont décidé de frapper un grand coup. Un premier album en tant que cadeau d'anniversaire aux fans qui les suivent depuis leurs débuts assez neo-metal, c'est une délicate attention. Surtout lorsqu'il se pare de telles pépites que ce "Sweet sweat songs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *