SIMON STEENSLAND : Let’s go to hell

Je le clame haut et fort depuis des années, je n’aime pas le jazz. Du moins, je n’aime pas le jazz classique, académique, celui qui se contente de marcher dans les pas des autres. Mais le doux dingue, celui qui se perd dans ses propres pensées et en profite pour redéfinir les frontières de la réalité, celui-là m’intéresse. Simon Steensland est un musicien autodidacte suédois révéré par Fredrik Thordendal de Meshuggah. Rien que pour ça, je pense que ça vaut le coup d’explorer plus avant son univers. Mais aussi et surtout, c’est un type aux influences et à l’imagination sans bornes : rock progressif, musique contemporaine, neo classique, musique de film, jazz rock bien sur, et aussi, pourquoi pas, une pointe de metal. « Let’s go to hell », son neuvième album, est composé de trois très longs titres qui nous plongent dans un monde surréaliste et assez cauchemardesques. Une expression musicale qui pourrait être comparée à un Fantomas, avec tout ce que ça implique parfois de non-musicalité. Oui, « Let’s go to hell » est une œuvre que l’on découvre et que l’on vit plutôt qu’on écoute. Un concept en soi, qui demande une implication certaine de la part de ses auditeurs, mais qui vaut le coup de par la richesse de son vocabulaire. On ne s’ennuie pas ici, chaque seconde est un nouveau chapitre, et on les parcourt avec délice ; aussi difficile d’écoute qu’intense et passionnant !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Bon, ça fait déjà bien longtemps que parler de techno death pour qualifier la musique de Cynic est une hérésie. Mais pour autant, le metal progressif très coloré de Paul Masvidal est encore capable d’écraser la concurrence, par sa volonté farouche d’aller toujours plus loin, autant que celle de continuer…
    Tags: bien, on, metal, plus, musique, l, album, progressif, coup, jeune
  • 10000
    Soul Jazz records n’est pas vraiment le genre de label dont je guette les sorties avec assiduité. Non pas qu’elles ne soient pas qualitatives, c’est juste une question d’affinités musicales. Alors je ne m’attendais pas à y voir débarquer un groupe comme Trees Speak, duo américain s’inspirant largement du kraut…
    Tags: l, ne, rock, on, titres, aux, bien, assez, jazz, progressif
  • 10000
    Le disque précédent du groupe The Comet Is Coming avait eu droit de cité dans ces pages, avec son mélange étrange entre jazz, electro et musique expérimentale. Le combo anglais, toujours mené par le saxophone du shaman Shabaka Hutchins, est encore une fois bien perché, comme le suggère la pochette…
    Tags: plus, album, l, musique, jazz, bien, rock, progressif
  • 10000
    Ah, ça faisait longtemps que je n’avais chroniqué un vrai bon gros WTF musical. C’est une thérapie pour moi, un lavement pour mes oreilles, ce chaos organisé, cette déconstruction sonore composée. C’est ce qu’une partie de mon âme recherche, un reflet de mon moi profond, celui qui cherche à s’échapper…
    Tags: l, monde, aux, on, assez, ne, officiel, site, parfois, titres
  • 10000
    Amis migraineux, quittez-nous de suite, ce sera plus simple. Car ce « Lowlands », troisième opus du groupe instrumental prog metal jazz Zevious n’est pas votre ami. Parlons du groupe déjà. Formé de membres de Dysrhytmia (metal instrumental progressif), Smother Party (post rock sludgy), Sabbath Assembly (doom progressif) et Many Arms (free…
    Tags: metal, rock, progressif, jazz, on, assez, site, l, expérimental, album

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.