SICK OF IT ALL : Death To Tyrants

outside

Voilà 22 années que les frères Koller œuvrent dans un hardcore metallisé de facture classique mais diablement efficace. Et dans un milieu, le hardcore, où la durée de vie des formations est plutôt très courte, ça se respecte, monsieur. Ce n’est pas pour autant qu’il faut se montrer condescendant ou trop intransigeant à l’égard de leur musique. Sauf qu’ici, les ricains se sont assurés de ne recevoir aucune critique négative. Non, non, promis, ils ne m’ont pas envoyé leur monstrueuse fanbase pour me faire peur, ils ont juste pondu un album qui réunit tous les ingrédients d’un succès mérité. Rien de nouveau sous le soleil, le rythme est toujours aussi enlevé, Lou aussi énervé, les riffs aussi efficaces. Certes, le groupe délivre ici un hardcore plus concis, moins chargé en sing-alongs, mais le fond reste le même et au final ce changement dans la continuité se remarque à peine. Encore une fois, un album de Sick Of It All, comme tout album de hardcore old school, n’est pas fait pour être apprécié dans l’intimité, ni disséqué et étudié, il doit être écouté fort et en communauté. Et les quinze titres de « Death To Tyrants » doivent prendre toute leur dimension en live. Puissant.

Paroles de l’album

Site officiel

Sick Of It All : Take off the night

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *