Shana HALLIGAN : Back to me

shanahalligan_BackToMe

En 2010, je découvrais « The Mating game », très réussi premier album du duo Bitter:Sweet, et succombais à son trip hop mélancolique et jazzy, aidé par la très jolie voix de son auteur / compositeur en chef, Shana Halligan. Et puis ? Et bien, faute de pouvoir trouver le disque en vente à un prix raisonnable, je l’ai un peu oublié, et ai perdu de vue le groupe par la même occasion. Depuis la séparation de Bitter:Sweet en 2010, la jeune femme a participé au projet Nouvelle Vague, posé sa voix sur le pas très réussi « Imperfect harmonies » de Serj Tankian, et sorti un premier album solo en 2012, « Richmond parade ». Soit pas mal d’étapes qui sont passées complètement inaperçues pour moi, même si les deux premiers Serj Tankian et les disques de Nouvelle Vague font partie de ma discothèque. Si on ne m’avait pas signalé sa parution imminente, je serais passé à côté de celui-ci aussi. Sur ce « Back to me », Shana promène sa voix sexy sur des mélopées electro-pop plus ou moins groovy ou dansantes. Globalement très agréable, ce deuxième album de l’artiste manque tout de même un peu d’accroche pour convaincre sur la durée. Oh, on s’y laisse prendre sans mal, on le réécoutera même, mais si on s’attend à des titres de la trempe de « Get gone », single évident, on en sera pour ses frais. Car elle n’est pas vraiment représentative d’un disque à la toute autre teneur, peuplé de titres plus posés comme « If I knew », charmants mais manquant de profondeur.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    C'est du grand nord que nous provient le premier album de la multi-instrumentiste Kari Jahnsen. Derrière ce superbe artwork et cette jolie frimousse se cache, autant vous prévenir, un disque très personnel et assez fouillé. Et donc forcément, assez peu qualifiable, difficilement classable. La norvégienne aime la musique, toute la…
  • 10000
    Client et moi, c'est une vieille histoire. Découvert il y a 11 ans à l'occasion de la sortie d'un premier album electro pop frais et sympathique qui savait se faire dansant certes mais maniait également les températures musicales négatives, mariant même les deux pour un résultat assez convaincant même si…
  • 10000
    Du jazz qui l'a formé, elle a gardé un goût pour la déstructuration, l'adaptation, le contournement des codes. Du rock qui l'a bercé, elle a pris l'attitude, la rébellion. De l'électro qu'elle semble goûter avec délice, elle extrait la liberté et la versatilité. Jeanne Added est une (pas si) jeune…
  • 10000
    J'étais ressorti plutôt très mitigé de l'écoute du troisième opus des aventures de la danoise Nanna Oland Fabricius, et sans grande envie d'y retourner. Mais vous savez ce que c'est, l'esprit de noël, le pardon chrétien, tout ça... Pfff ! Bon, ok, en ce moment pas grand-chose d'autre à me mettre…
  • 10000
    Si je devais élire le style musical que je déteste le plus, j'avoue que j'hésiterais un peu, mais il y a de grandes chances que le R&B arrive en tête. Pourtant, depuis quelques temps, certains artistes jouent avec ses codes pour le pervertir, l'hybrider, l'amener sur un autre terrain. L'américaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *