SEPTICFLESH : Infernus sinfonica MMXIX

Des albums live, vous en avez déjà vus beaucoup sur ces pages ? Cherchez pas, je vous donne la réponse : c’est non. Je n’aime pas les albums live. Pas trop les concerts non plus, d’ailleurs, car je suis assez attaché à la pureté du son, et donc souvent déçu par le manque de valeur ajouté et le côté brouillon de l’interprétation et du son. Pour être emporté par une telle expérience, il faut au groupe faire preuve d’une maîtrise et d’une obsession certaines. Alors pourquoi celui-ci ? Parce que ce n’est pas un concert, c’est un rêve qui se réalise, tant pour le groupe qui en est à l’origine que les fans chanceux qui y ont assisté ; le premier, et certainement unique concert de Septicflesh en présence d’un orchestre et d’un choeur, soit la totalité des éléments qui sont à l’oeuvre sur leurs enregistrements. Je suis un grand fan du combo grec, et lui trouve assez peu de défauts sur disque. Je sais également que ses membres sont assez pointilleux, et qu’ils ont envisagé cette date (à Mexico en février 2019) avec le plus grand sérieux et des exigences assez hautes. Et ça s’entend. L’osmose entre les instruments classiques et le groupe est là. On pourrait juste regretter (c’est là que le naturel prend le dessus chez moi) les harangues du vocaliste, qui certes sont part intégrante d’un concert, mais qui selon moi cassent un peu les effets d’une musique si dramatique et cinématographique que celle de Septicflesh. Bon, ça et là, on peut, si on est maniaque, déceler quelques faiblesses dans le riffing. Mais globalement, on ressort impressionnés par ce premier enregistrement live… et on est forcément sur les dents de ne pas avoir pu y assister.

Instagram

Facebook

Related Posts

  • 10000
    Septic Flesh m’enchante et me surprend depuis 23 ans. Si vous ne les connaissez pas, et bien, d’abord, honte sur vous et votre descendance sur 3 générations, et puis je vais quand même vous faire un topo, pour que la quatrième puisse faire quelques chose de sa vie. Les grecs,…
    Tags: plus, se, déjà, faire, septicflesh, ne, totalité, assez, groupe, musique
  • 10000
    En tant que grand fan de Septicflesh (quelle que soit son incarnation, le groupe ne m'a jamais déçu), je guettais le jour de la sortie de ce nouvel et neuvième album des grecs. Comme toujours, on trouvera sur Titan des éléments nouveaux qui font progresser le style vers encore plus…
  • 10000
    Ahhhhhhhhh. Hum, vous êtes là ? Ok, désolé, mais je ne me sens pas d'argumenter là. SepticFlesh (depuis deux albums en un mot, c'est un choix peut-être contestable, mais soit) vient de sortir son nouvel album, et s'agissant d'un groupe qui a déjà à maintes reprises prouvé son génie, je…
    Tags: ne, c'est, groupe, septicflesh, death, entre, cinématographique, metal, faire, part
  • 10000
    La reformation de Septic Flesh est certainement l'une des meilleures choses nouvelles de ces derniers mois dans le milieu metal. Les dieux grecs du death atmosphérique avaient avec leur dernier album en date « Sumerian Daemons » frappé très fort, en réussissant à la perfection l'hybridation neo classique et death…
    Tags: death, certainement, groupe, metal, certes, entre, soit, orchestral, d'une, d'un
  • 10000
    Oui, j'ai un peu égratigné le mythe grec Rotting Christ en 2014 à l'occasion de la sortie d'un « Sanctus diavolos » que je trouvais bien trop proche de leurs cousins Septic Flesh. Pourtant, magnanime, je donne une autre chance au groupe. D'entrée de jeu, « Rituals » se révèle assez proche du précédent.…
    Tags: se, assez, metal, plus, disque, non, on, dark, forcément, c'est

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *