SCHLAASSS : Casa plaisance

Ceux qui ont cru que le duo déglingo Schlaasss s’était calmé à la suite de leur très réussi teaser déguisé (un canular qui a bourré le mou aux plus crédules, pipeautant qu’ils avaient signé chez Sony et du coup s’étaient prostitués musicalement) en seront pour leur frais. Schlaasss est toujours aussi vénère et too much. Des textes qui débordent de dégoût pour tout et son contraire, y compris la logique commerciale dans laquelle ils entrent malgré eux, mais par choix quand même. Comme je le disais en 2015, Schlaasss a des points communs avec Stupeflip d’un point de vue identitaire. Côté musique, c’est autre chose ; plus electro-punk que hip-hop, même si la diction s’en rapproche souvent, « Casaplaisance » flirte, pour une fois c’est pas du flan, avec le trap, singeant les automatismes du genre pour mieux s’en moquer. Les paroles, comme d’habitude, sont des lames de rasoir à tête chercheuse dont on a fait griller la puce ; ça tranche dans tous les sens, sourire Kabyle pour tout le monde. Ce nouvel album fera donc une fois de plus fuir les amateurs de poésie et de délicatesse, et hurler à la lune les vilains anarchistes, assumés ou pas. Reste qu’il est un poil trop long pour qu’on arrive à se l’enfiler en une poussée : une heure ; c’est beaucoup maintenant qu’on débite la musique en singles et en punchlines. Musicalement, le groupe s’est attaché à proposer quelque chose de plus (dé)construit et percutant, multipliant les gimmicks. Bref, Schlaasss n’a rien perdu de sa personnalité mais a peaufiné deux-trois trucs qui rendent sa came plus accrocheuse.

Site officiel

Schlaasss : Bisous

Schlaasss : Philippe le dauphin

Related Posts

  • 10000
    Affreux, sales et méchants, les stéphanois avaient titillé ma curiosité en 2014 avec un premier ep bien vicieux. Même pas un an plus tard, les revoilà avec un long toujours aussi violent et outrancier, où ils reprennent d'ailleurs « Salope », peut-être leur titre le plus marquant. En 14 titres et 3…
  • 10000
    Quelque part entre Sexy Sushi et Kap Bambino, le trio de St Etienne Schlaasss fait dans l'electro punk volontiers provocateur et cru. Sa carte de visite, il nous la balance à la gueule en quatre titres sales et directs. Le groupe a l'intelligence de se partager le micro, ce qui…
  • 10000
    Le duo le plus frappé du continent africain daigne descendre de son trône de chtarbitude pour se mêler à la plèbe, et l'abreuver de hip hop electro fusion inventif, sale et tellement personnel. Oui, mais. Die Antwoord a vu ces derniers mois, ces dernières années, d'autres que lui arpenter les…
  • 10000
    En pleine année de célébration de l'afrique du sud, impossible de refuser un si beau cadeau qu'un nouveau disque de la clique hip hop la plus déjantée du pays, j'ai nommé Die Antwoord ! Après le tremblement de terre suscité par le précédent "Tension", le duo Ninja et Yo-Landi est…
  • 10000
    Qui est né en premier ? L'oeuf ou la poule ? Ou en l'occurence, Little Big ou Die Antwoord ? Car dès le premier titre de ce premier effort, la parenté est plus qu'évidente. On pourrait même facilement parler de plagiat. Même sonorités rap / électro / rave, même duo…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *