SARAH LANCMAN : Parisienne

J’ai beau être assez ouvert d’esprit niveau musique, j’ai toujours du mal, un mal épidermique, avec certains styles. Ainsi,le terme « jazz » a tendance à me rebuter d’entrée. Et puis, bon, comme tout un chacun, j’ai de gros à priori. Alors quand le nouvel album de Sarah Lancman bien estampillé « Jazz eleven » et s’intitulant « Parisienne » me parvient, il m’apparaît comme un cumulard. Dans le mauvais sens. Et en plus, la dame propose des titres en français. Aïe. Mais quoi qu’il en soit, même si je suis persuadé qu’un disque n’est pas fait pour moi, je lui laisse toujours une chance. « Et ainsi va la vie » installe un style feutré et mélancolique, pas trop démonstratif instrumentalement. Et la voix de Sarah Lancman est sobre, sensible, douce. A vrai dire, je suis assez vite sous le charme de ce premier titre. « Tokyo song » suit le même chemin, pour le même résultat. Même chose pour « C’était pour toi ». Même le fait qu’il s’agisse d’une chanson d’amour ne me dérange pas. Oh, mais qu’est-ce qu’ils m’ont fait dans mon sommeil ??? Bon, suit une reprise de Charles Aznavour, « Parce que ». Sans trop de surprises, elle suit assez fidèlement la trame de l’original, ajoutant ici et là quelques touches jazz assez discrètes. Hélas, « A new start » verse plus dans le smooth jazz avec son saxo bavard, éjectant un peu la constituante mélancolique, et je sens mon allergie revenir. « Dis-le moi », plus enlevé, ne me touche pas beaucoup plus. Heureusement, « Ton silence » et « The moon and I » reviennent à des tons plus sombres, même si elles traitent toujours du thème favori de Mademoiselle, l’amour. Arrive ensuite la deuxième reprise du disque, et celle qui me fait le plus peur, « L’hymne à l’amour ». Il faut dire qu’on en a tellement entendu de versions qu’il est difficile d’être surpris ou conquis. L’interprétation est jolie, mais sans surprise, je ne suis pas transcendé ; difficile d’amener à ce titre plus d’âme que l’original. Suit la version anglaise de « C’était pour toi », « Love you more than I can sing ». Une outro vient clore ce quatrième chapitre solo de la chanteuse et pianiste. Un disque qui fut donc une surprise, et plutôt bonne pour moi, qui m’attendais à n’en écouter qu’une bribe avant de l’abandonner, alors que finalement, son élégance m’a tenu jusqu’au bout…

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    Mais qui regarde la jolie Nicole avec sa moue mi-rêveuse mi-mélancolique ? On ne le saura probablement jamais, mais ça laisse à chacun(e) de ses auditeurs(trices) le loisir de s’imaginer de l’autre côté de l’image. Car une fois « Goodnight Rhonda Lee », le quatrième album de l’américaine lancé, il est bien difficile…
  • 10000
    Par chez nous, on ne connaît la délicieuse Lisa que par le biais de ses penchants vers le jazz vocal en compagnie du Peter Nordahl Trio, avec lequel elle évolue depuis ses 18 ans. Et pourtant, c'est dès 1994, soit trois ans avant le début de sa carrière discographique dans…
    Tags: ne, toujours, vocal, jazz, me
  • 10000
    Allez, aujourd’hui pas envie de travailler. Je laisse ma fille faire la chronique du cinquième album de Kicca, chanteuse italo-française dont les origines jazz se sont peu à peu teintées de soul, de funk, de pop. Apparemment, cette jeune femme vit dans la jungle, elle parle aux perroquets et elle…
  • 10000
    La musique du crooner trip hop suédois a toujours exercé sur moi une fascination tenace. Et chaque nouvel album du grand dégingandé est une preuve de plus de son talent et de ses inépuisables ressources, du moins l’espère-je. Ici, on commence par une « Paranoid » beaucoup plus sage que celle de…
    Tags: plus, me, jazz, i, dire, ne, moi, toujours, a, vocal
  • 10000
    David Allred a, semble-t-il, une piètre opinion de lui-même, et une certaine amertume concernant son parcours. Et pourtant, il est doué le bougre. Tout en retenue, il développe avec « Transition » un style d’une sobriété et d’une élégance bluffantes. Les influences jazz sont bien présentes, mais fondues dans une expression post…
    Tags: disque, jazz, plus, ne, vocal, a, me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *