RICINN : Lïan

ricin

Quelque part entre l’heavenly et le cauchemar, le grandiloquent et l’intimiste, la caresse et l’écorchure, ce nouveau projet français prend racine sur un territoire vierge issu de l’imagination fertile de sa créatrice Laure Le Prunenec. Il faut dire que la brune a été à bonne école, collaborant avec le fou furieux Igorrr et le non moins déjanté Corpo-Mente. De la musique à réserver donc aux esprits ouverts et torturés, se nourrissant autant de musique classique que de metal extrême (dans les ambiances, mais sans les guitares), de breakcore, de musique de film, de rock gothique, de…trop d’éléments pour les citer tous. « Lïan » est une sirène, qui attire les marins de son chant enivrant pour mieux les attirer dans les abysses et les noyer. De fait, Rïcïnn se pose comme un compromis entre les russes de Caprice, Dead Can Dance, Elend et… Corpo-Mente. Grandiloquent, baroque et sombre, « Lïan » sort à quelques rares reprises et toujours à bon escient les guitares, s’accompagne d’une voix masculine emphatique pour rehausser ses ambiances, joue avec l’électronique pour épaissir le mystère de sa conception. Un disque beau, vertigineux (ce chant !) et délicieusement gothique, qui pourrait constituer une bande-son idéale d’un film d’épouvante tragique ou d’un croisement entre Twin Peaks et American Horror Story. En tout cas un disque très réussi qui prouve la richesse et la vivacité de la scène française.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Le dernier album de DVKE date de 1999. « Quoi ? » Me direz-vous, « qu'est-ce que c'est que ces tire-au-flanc ?». Mmm. Peut-être ai-je omis de préciser que ce groupe n'est que le side-project d'un garçon principalement occupé par Summoning, formation œuvrant dans un post black metal épique et…
  • 10000
    De retour chez Holy Records après de longues années d'absence, un album chez Music For Nations et une séparation consécutive à la fin de leur grandiose trilogie revisitant l'Office Des Ténèbres ! On aurait pu croire le duo luciférien perdu corps et âme pour la cause dark symphonique, surtout au…
  • 10000
    Path of Destiny illustre avec son deuxième album l'importance d'une intro. Quand on est un jeune groupe de metal, qui plus est dans un genre très peuplé et codifié (ici, le metal extrême symphonique), on a que très peu de temps pour convaincre l'auditeur de poursuivre son voyage. Tout se…
  • 10000
    Si certains ont été déçus par l'adaptation cinématographique de la bd culte "From Hell" d'Alan Moore, peut-être peuvent-ils se consoler en plongeant corps et âme dans son ambiance noire grâce à la somptueuse musique du film écrite par Trevor Jones (Excalibur, Dark Crystal, Dark City, Notting Hill et j'en passe...).…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *