PROPAGANDHI : Potemkin City Limits

propagandhi potemkin

Revoici les punks rebelles de Propagandhi pour leur quatrième album, après quatre ans d’absence. Proposant un compromis entre punk metal et éléments pop, le trio s’y entend pour composer des titres puissants, entraînants et pourtant très « radio-friendly ». Mais attention, ce n’est pas le but du groupe, loin de là. Propagandhi est un groupe véritablement punk, c’est à dire fortement engagé, politiquement et socialement, et totalement en opposition avec les basses manœuvres mercantiles. Rebelle au point d’avoir refusé l’invitation de Fat Mike à l’occasion de ses compilations « Rock Against Bush » et envisageant même leur départ de Fat Wreck pour cause d’ « incompatibilité de culture » (sic). Il suffira aux curieux et aux passionnés de compulser les pages du livret pour y lire les paroles, ou celles de leur site web pour en apprendre plus. Quant aux autres, ils pourront profiter des douze excellents titres de cet album sans forcément chercher à aller plus loin.

Paroles de l’album

Site officiel

Related Posts

  • 78
    Je dois avouer que j'attendais beaucoup de cet album, tant “Maudits soient les yeux fermés”, le morceau présent sur la bande originale du blockbuster “Taxi” premier du nom m'avait impressionné et conquis. Chiens de Paille s'est imposé à moi par sa distance au monde, sa froide lucidité. La vérité, la…
    Tags: de, à
  • 77
    Je ne vais pas vous le cacher, la première chose qui m’est venue à l’esprit après l’écoute au calme de ce disque est une interrogation d’une subtilité et d’un à-propos pas forcément accessible au commun des mortels, auquel ma condition de critique rock me permet d’échapper : « Ben pourquoi ? ». Pour vous,…
    Tags: de, à, d

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.