PRODIGY : Hegelian dialectic (the book of revelation)

Bon, tout d’abord, on va dissiper un malentendu ; on parle ici de la moitié de Mobb Deep, et non du combo d’anglais irascibles pratiquant l’electro comme une religion. Des deux mc, Prodigy a toujours été le plus charismatique, et le plus intéressant. C’est comme ça, on y peut rien ; le bonhomme a une gueule, un flow, un vécu qui ajoutent à sa légende. Bref, « Hegelian dialectic » est le nouvel album du monsieur. Il s’agit d’un concept album basé sur l’étude d’un concept de Heinrich Moritz Chalybäus, étudiant lui-même la dialectique d’Hegel. Et vous savez quoi ? Je n’ai trouvé nulle part un disque « pour les nuls » sur le sujet. Du coup je n’en parlerai pas ce soir. Bon, ok, je n’en parlerai pas du tout, en fait. Je ne m’attarderai donc que sur les aspects purement musiqcaux de cet album. Prodigy y navigue tranquillement au sein de titres beaucoup plus cool et jazzy que par le passé, pose son flow de façon presque, hum, adulte, et calme le jeu niveau attitude gangsta. Au contraire, il semble y voir enfin clair sur sa condition, le rôle que le rap game veut lui faire endosser (avec son consentement, ok), et un certain nombre de choses qui nous gâchent la vie et nous empêchent de nous réaliser. Bon, ceci dit, le disque est parfois un peu trop calme, et on aimerait que le monsieur fasse un peu plus preuve de hargne. Mais il reste dans l’ensemble une proposition assez convaincante pour ne pas ternir la réputation de son auteur.

Paroles de l’album

Site officiel

Prodigy : The one and only

Related Posts

  • 10000
    Mr Lif n'est pas ce qu'on peut appeler un « gros client » du rap game us, mais il a tout de même acquis ses lettres de noblesse à travers l'écurie Def Jux avant, comme beaucoup, de se montrer beaucoup moins présent, jusqu'à ce qu'on le croie perdu pour la cause. Et…
  • 10000
    Insane Clown Posse est un groupe sympathique, et probablement précurseur des (relativement) récentes évolutions du hip-hop vers l'univers du rock et/ou de l'horreur. Mais ça reste un groupe de seconde zone, n'en déplaise à ses fans. Alors oui, je l'écoute quand même. Mais j'avoue que c'est plus par curiosité de…
  • 10000
    Yelawolf est un mc made in Alabama, influencé à la fois par le rap ricain et par ses racines country / folk / rock, dont il n'hésite pas à jouer. Un peu comme Buck 65, oui, mais avec un profil sensiblement moins indé. Autre info importante, le tatoué est soutenu…
  • 10000
    C'est dingue ça, pas une seule chronique de Cannibal Ox dans ces pages ? Voilà un affront au hip-hop indé qu'il faut laver au plus vite ! Pour ceux qui n'auraient pas eu l'occasion d'écouter leur premier chef d'oeuvre « The cold vein », sachez qu'il s'agissait probablement d'une des plus belles réussites hip-hop…
  • 10000
    Blacastan, c'est un mc que j'ai déjà apprécié via un « Me against the radio » en 2007, et un « Master of reality » un peu plus tard. Un flow classique, un timbre posé et efficace, un style entre old school et indie rap qui me parle bien. Stu Bangas, c'est un gus dont…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *