PRIMITIVE MAN : Scorn

primitive man scorn

Se proposant (même sans le dire) de se faire l’hybride entre black metal et funeral doom, Primitive Man est un trio américain dont ce « Scorn » est le premier album, que Relapse ressort suite à la fraîche signature du combo. Mais si le concept sur le papier me séduit, et que la pochette est tout à fait mon genre, je déchante vite. Oui c’est lourd, c’est malsain, c’est raw à souhait, mais bordel, les gars, des riffs, ça se travaille ! De doom à pataud, il n’y a qu’un pas que Primitive Man franchit allègrement. Et puis cette voix death bien grave pas toujours très adaptée, et puis ces relents noise sludge indus à la Buzzov.En mal maîtrisés et avec 15 piges de retard, et puis… n’en jetez plus, la coupe est pleine. Si tout n’est pas à vomir (pour rester dans le thème) sur ce « Scorn », le groupe a quand même du taf pour redresser la barre. Et devra en particulier insérer des mélodies dans sa bouillie sonore pour pouvoir intéresser le quidam.

Paroles de l’album

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *