PORTUGAL THE MAN : Woodstock

Avec son nom à vendre des espadrilles, Portugal The Man reste l’un des groupes de rock indé les plus excitants de ces dernières années. Et comme beaucoup, après quelques années, il s’est ostensiblement détourné de son style de départ, ou plus exactement s’est ouvert à d’autres sonorités et sensations. Sur ce huitième album, on trouvera donc à la fois du rock indé, de la pop, des éléments electro, de la soul. Tout ça concourt à créer des titres à la fois groovy, élégants, ayant du caractère et surtout addictifs en diable grâce à des mélodies magiques. Alors bien sûr, si je compare ce disque au très pêchu « Church mouth » avec lequel j’ai fait connaissance avec le groupe, il est difficile de le reconnaître. Mais ne vous y trompez pas, tous les éléments ici présents l’étaient déjà en moindre quantité en 2007, ou peut-être juste agencés différemment, de façon à plus faire ressortir ses aspects les plus rock. Quoi qu’il en soit, ce changement de point de vue, de positionnement de Portugal The Man ne peut que lui attirer les faveurs d’un public croissant, et un succès commercial à l’avenant. Tant mieux pour eux, ils le méritent bien, car loin de se prostituer, le groupe a affûté ses réflexes, affiné son écriture pour n’en conserver que l’essentiel. Excellent !

Site officiel

Paroles de l’album

Portugal The Man : Feel it still

Related Posts

  • 10000
    Deuxième album pour les iconoclastes Soulsavers avec le grand Dave Gahan. On est d'ailleurs en droit de se demander si celui-ci n'a pas définitivement posé ses valises, repoussant loin toute collaboration vocale extérieure du duo electro anglais. Enfin, electro, là aussi, la donne a changé. Si Soulsavers s'en éloignait déjà…
  • 10000
    Les plus doués héritiers de Calexico sont norvégiens, vous le saviez ? Découvert totalement par hasard avec ce très bon disque, le groupe Helldorado pratique un rock qui doit autant au country punk qu'à l'americana ou au rock indé soulful des Afghan Whigs. Et y ajoute une section de cuivres type…
  • 10000
    Il est des disques qui arrivent quand on ne s'y attend pas et redéfinissent ce qu'on attend de la musique. Et souvent, ceux-ci proviennent d'artisans du son sous-estimés ou oubliés. La preuve aujourd'hui avec ce disque qui balaie un spectre exceptionnellement large d'influences, du punk au rock en passant par…
  • 10000
    Greg Dulli ne déçoit jamais vraiment. Alors après un retour déjà assez convainquant il y a trois ans avec un « Do to the beast », lorsqu’on nous annonce que les Afghan Whigs nous reviennent avec un disque plus proche du rock fiévreux des nineties, on ne peut que saliver. Parce que,…
  • 10000
    Troisième album pour My Jerusalem, et premier à accéder à mes délicats tympans. En soi, la situation n'a rien d'exceptionnel. Sauf que le groupe est en fait la réunion de plusieurs vieux briscards de la scène rock indé américaine, et que certaines de leurs formations d'origine me parlent vraiment (Twilight…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *