POP, Iggy : Préliminaires

iggy pop preliminaires

Si on m’avait dit il y a quinze ans que j’entendrais Iggy Pop chanter « Les Feuilles Mortes », j’aurais certainement hésité entre éclater de rire et trembler de peur. Je ne sais donc que penser et comment réagir à ce « Préliminaires » encore plus posé et « chanson » que « Avenue B » sorti il y a quelques années. Oui, Iggy a toujours eu cette propension à se la jouer crooner, et de moins en moins de goût pour le rock énervé, comme il l’avoue sans mal. On connaît aussi ses penchants littéraires et worldisants, on ne sera donc pas étonnés par cet album hommage à Michel Houellebecq, peuplé de titres jazzy ou ballades arrangées façon Nouvelle Orléans. Certains autres titres rappellent le rock mid-tempo des derniers temps , comme ce « Nice To Be Dead » trop convenu pour convaincre. Au final, « Préliminaires » n’est pas un mauvais disque, mais est desservi par un côté inégal, presque brinquebalant par moments ; à bien y réfléchir, on pourrait le comparer à une bande originale de film pas mal foutue, avec ses chansons sans grand rapport entre elles mais qui donnent une chouette ambiance mariées aux images du film. Le hic, c’est que sans les images ou leur souvenir, la musique fonctionne la plupart du temps moins bien… Loin d’être honteux, « Préliminaires » doit être pris pour ce qu’il est ; un bon disque d’un héros vieillissant, basé sur des références et un point de vue non universel, et donc forcément moins facilement appréhensible par tous.

Paroles de l’album

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *