PONY BRADSHAW : Sudden opera

Ce n’est un secret pour personne, j’aime l’americana, surtout quand elle va puiser son inspiration du côté torturé de l’âme humaine. Pony Bradshaw, alias James Bradshaw dans la vraie vie, semble traîner avec lui un certain nombre de casseroles et de cadavres dans le placard qui ont besoin d’être exorcisés. Tant mieux. Le monsieur a tourné avec Social Distortion. Et j’aime beaucoup Mike Ness. Après un rapide calcul, ça fait déjà pas mal de points dans la balance pour l’écoute et l’adoption de ce premier album de l’américain. Et ça, c’est avant même de jeter une oreille sur ce disque. C’est « Van Gogh » qui nous accueille, et on y trouve tout de suite tous les ingrédients qui vont faire de ce « Sudden opera » un très bon disque du genre ; une musicalité blues / americana / pop / folk qui prend le meilleur des mondes, une voix touchante, une élégance de tous les instants, une sobriété groovy. Des 12 titres de ce premier album, j’aurais bien du mal à en écarter un ou en changer une note, un arrangement, tant tout a été fait dans les règles de l’art. Des choeurs country / soul viennent appuyer des titres où la mélancolie, le groove et les aspects pop cohabitent sans mal. C’est beau, c’est sensible, et ça ne souffre d’aucun défaut, alors pourquoi on ne l’entend pas sur toutes les ondes ? Parce que les gens préfèrent écouter des tubes ineptes. Une raison de plus pour vous délecter de cet excellent disque. Vous avez même le droit de les regarder d’un œil condescendant, tiens.

Facebook

Related Posts

  • 10000
    Ok, celui-ci, personne ne me l’a envoyé, conseillé, ni même évoqué. Mais dans la vie, il n’y a a pas toujours quelqu’un pour vous mâcher le boulot, les jeunes. Greensky Bluegrass est un combo ricain (ben tiens) qui nous propose aujourd’hui un septième album studio. Bien sûr, à la vue…
  • 10000
    Cody Jinks, c’est un peu le musicien typique de la bible belt. Biberonné à l’americana au sens large (country, folk, bluegrass et consorts), il s’en extirpe à l’adolescence pour explorer un autre univers / son côté rebelle, et s’intéresse au metal. Bon, à dire vrai, il va même un peu…
  • 10000
    En 2012, Trapper me faisait passer un bon moment folk pop country rock avec son troisième album, gentiment envoyé par un label. Pas la rencontre d’une vie, mais j’en ai gardé un souvenir assez bon pour que cette sortie soit passée dans ma liste d’écoute. Et vous savez quoi ? On…
  • 10000
    Nashville a longtemps été un centre névralgique de la musique aux Etats-Unis, et de la country en particulier. Pas étonnant donc que la musique de ce premier album du groupe Blank Range soit autant chargée d’un héritage rock devant autant au rock seventies qu’à la country ou au folk. Peu…
  • 10000
    Punk rock, cornemuse et voix virile, on le connaît déjà bien ce mélange. Mais d’année en année, il y a toujours des petits malins pour se dire qu’on en a jamais assez. Cette fois-ci, c’est le groupe chicagoan Flatfoot 56 qui a décidé de nous en donner une nouvelle leçon.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *