PENNYWISE : Yesterdays

Pennywise_Yesterdays

Pennywise fait partie de ces groupes punk qui ne bougent pas d’un iota depuis des années. Le concept d’évolution » semble totalement étranger au combo de Hermosa Beach, Californie. Oh, bien sûr, cet album est plus old school que les précédents, et on y retrouve Jim Lindberg, parti le temps d’une pause en forme de crise musicale de la quarantaine. « Yesterdays », donc, comme pour dire : « ok, on reprend tout comme avant » ? Ça a l’air d’être ça, oui. Bon, j’aime bien le punk, j’ai découvert Pennywise avec « Unkown road » en 1993, et je l’ai trouvé excellent, mais là, ça ne passe pas. C’est vrai que j’aime encore Bad Religion, malgré un déroulé de carrière analogue (c’est à dire sans aucun changement musical, ou si peu). Alors pourquoi pas « Yesterdays » ? Je ne sais pas. Peut-être un manque de titres immédiats, ou la lassitude. En tout cas, ce onzième album est celui de trop pour moi.

Paroles de l’album

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *