PATRIA : Magna adversia

Qu’est-ce qui différencie l’animal de l’homme ? La sur-interprétation. Quand l’homme ferme les yeux et ne voit plus le monde, il comprend que celui-ci n’existe que pour lui. Quand il développe des techniques pour exploiter les richesses de la planète, il considère que celle-ci lui appartient, et qu’il peut en faire ce qu’il veut sans qu’elle se rebelle. Et quand il cherche « Patria » sur un site de streaming, et qu’on lui propose Patrick Fiori, il y voit un mauvais signe. Mais en plus, l’homme est entêté. Attention spoiler. Bon, ça, c’est pas toujours un défaut. Patria est un combo brésilien qui donne dans le black / dark metal. Comme souvent là-bas, l’interprétation (oui, encore) est tout à fait classique, assez scolaire, presque trop respectueuse d’une tradition qui pèse lourdement sur la créativité. Et pourtant, si «Magna adversia » débute vraiment de façon attendue, il montre cependant quelques signes de personnalité ça et là en deuxième partie de parcours. Oh, rien d’extraordinaire, mais assez pour susciter la curiosité pour la suite des aventures du groupe, qui pourrait s’avérer moins convenue. Et donc, oui, ce nouvel album sonne déjà entendu. Mais il est racé, carré, et on y passe un si bon moment qu’il vaut tout de même son pesant de corpse paint.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Partis d'un black metal assez classique, les allemands de Dark Fortress ont peu à peu évolué vers un style plus complexe et progressif. Leurs titres se sont étirés, leurs ambiances épaissies, leur variété vocale étoffée. Mouais. N'empêche, ce nouvel album peine à me convaincre ; ok, les riffs efficaces s'enchaînent,…
  • 10000
    Nouveau groupe sur la scène brutal death technique américaine, Black Crown Initiate sait certainement que les places sont chères et qu'il devra batailler s'il veut se hisser dans le haut du panier. Et ce premier album, on le sent, est un témoignage remuant de la volonté de bien faire, de…
  • 10000
    Path of Destiny illustre avec son deuxième album l'importance d'une intro. Quand on est un jeune groupe de metal, qui plus est dans un genre très peuplé et codifié (ici, le metal extrême symphonique), on a que très peu de temps pour convaincre l'auditeur de poursuivre son voyage. Tout se…
  • 10000
    Dark Funeral a été l'un de mes groupes fétiches pendant un temps. Son black metal mélodique et violent, profondément satanique, assez grandiloquent mais d'une efficacité sans faille, m'a conquis dès son premier très bon album « The secret of the black arts », et encore plus sur l'exceptionnel « Vobiscum satanas ». et puis,…
  • 10000
    Trois ans après un « Sworn To The dark » qui marquait un virage vers plus d'efficacité et de brutalité, Watain nous revient avec un album tout aussi heavy mais plus varié et moins évident. On peut également y percevoir un côté progressif plus prononcé ; Watain, tout puriste du black soit-il…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *