PATH OF DESTINY : Dreams in splendid black

pathofdestiny_splendidblack

Path of Destiny illustre avec son deuxième album l’importance d’une intro. Quand on est un jeune groupe de metal, qui plus est dans un genre très peuplé et codifié (ici, le metal extrême symphonique), on a que très peu de temps pour convaincre l’auditeur de poursuivre son voyage. Tout se joue dans les premières secondes. Une intro comme « The awakening », bien que très classique, joue clairement en la faveur du combo. Elle installe une aura de mystère et sa montée vers le début tonitruant d’« Invocation » est extrêmement bien gérée. Bien sûr, elle ne servirait à rien si la suite ne lui faisait pas honneur. C’est bien heureusement le cas . Path Of Destiny pratique certes un genre sacrément référentiel, aligne les riffs déjà exploités, son instrumentation reste très classique… Et pourtant, ça fonctionne très bien. Car il sait varier les tempos, aménager des accélérations fulgurantes et des ralentissements cauchemardesques, use juste ce qu’il faut de claviers pour rehausser les ambiances, se montre belliqueux sans jamais oublier ce qui est pour moi le plus important ; la mélodie. En ressort un excellent disque de dark metal mélodique qui peut rappeler des tas de (bons) disques des années 2000 avec une production et un jeu plus modernes. Je mettrais juste un petit bémol sur le traitement des claviers qui sonnent un poil trop heavy metal pour moi, mais pour moi cette petite heure en compagnie des allemands a vraiment été un plaisir !

Paroles de l’album

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Partis d'un black metal assez classique, les allemands de Dark Fortress ont peu à peu évolué vers un style plus complexe et progressif. Leurs titres se sont étirés, leurs ambiances épaissies, leur variété vocale étoffée. Mouais. N'empêche, ce nouvel album peine à me convaincre ; ok, les riffs efficaces s'enchaînent,…
  • 10000
    Vanhelgd est suédois, et ça s'entend. Je ne connaissais pas le groupe il y a 5 minutes, mais on y retrouve le son de guitare caractéristique du dark/death metal des 90's, celui des Entombed, Unleashed et Dissection. Mais voilà, là où certains se contentent d'essayer maladroitement de singer un son…
  • 10000
    Rotting Christ, groupe culte de la scène grecque, signe ici son 9eme en 17 ans d’existence dédiés au dark metal, décliné en version death, black ou goth, selon l’envie du moment. Et ce disque est assez bon, il faut le reconnaître, mais quelque chose dérange. Car si on a suivi…
  • 10000
    Inactive Messiah est Grec. Et s'il joue un dark metal impeccable d'efficacité sur une bonne partie de l'album, c'est dans les parties symphoniques que les influences du groupe ressortent. Et les amitiés aussi. Car on reconnaît dès la magnifique intro la patte de Chris Antoniou (Septic Flesh, Chaostar). Une patte…
  • 10000
    Ou comment revenir sur l'un des albums fondateurs du metal extrême contemporain grâce à une excellente réédition. Car Dissection n'est pas un groupe de plus, c'est le groupe fondateur d'un genre, le dark metal, subtil mélange entre death et black, à la fois violent et mélodique, instantané et recherché, tout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *