PALE KING : Monolith of the malign

Jeune formation suédoise issue de la cuisse de Wombbath, groupe de death metal old school, Pale King sort avec « Monolith of the malign » son premier album… de death old school. Ah ben oui, mais Pale King se montre plus mélodique et grandiloquent que son papounet, plus dark metal aussi. Et pour moi, plus intéressant. Car ce premier album est plein de nuances, de subtilités, et se montre aussi évocateur qu’il est puissant. Là où Pale King se distingue de ses camarades, ce n’est pas par une technicité augmentée, ni même par la le côté inoubliable de ses riffs. Non, là où le combo est fort, c’est dans son aptitude à combiner de multiples éléments, à les agencer de façon à ce que tout sonne juste, de les ajuster afin que chacun serve chaque titre au mieux. Et ça, c’est pas donné à tout le monde. On a ici de la violence, de la mélodie, de l’emphase (l’utilisation des synthés est vraiment bien pensée), des vocaux dark/death parfois réhaussés de chœurs plus heavy / doom, discrets mais malins, et une facultés à savoir arrêter ses titres avant qu’ils ne deviennent trop longs. 8 titres, 38 minutes, il n’en faut pas plus pour convaincre l’auditeur. Bien joué les gars !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Et de trois pour le trio allemand Deserted Fear, qui prend un malin plaisir depuis le début de sa carrière à insérer dans son death mélodique de bonnes doses de death old school. Ou le contraire, c'est comme vous voulez. « Dead shores rising » marque un tournant dans la carrière du…
  • 10000
    Quelque part entre le death technique et le death old school, les Rennais de Red Dawn ont fait le choix de ne pas choisir, et l'assument avec panache sur ce premier album très respectueux d'une (deux en fait) certaine tradition mais assez bien troussé. Le groupe a l'intelligence de ne…
  • 10000
    Ah oui, c'est maintenant, hein, que je passe pour un guignol ? Nan, parce que je passe mon temps à casser des formations qui ont pris un abonnement à l'immobilisme musical, et là, sans même avoir entendu une note de ce nouveau disque des floridiens après cinq ans d'absence, je…
  • 10000
    Sixième album pour les affreux d'Exhumed. La donne n'a pas changé depuis la création du combo californien en 1990 : on se situe toujours dans le pré carré délimité par des formations comme Carcass et... oh et puis à quoi bon ? Certes, les influences death old school sont ici…
  • 10000
    Si je vous dis deux gars et deux filles en Islande, vous pouvez vous imaginer beaucoup de choses. Un tournoi de street fighter 2, un groupe de reprises d'Abba, que sais-je encore... (oui, je suis pur et innocent). Par contre, il est fort peu probable que vous évoquiez un groupe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *