OWL CITY : Ocean Eyes

OWL CITY : Ocean Eyes

Owl City, c’est Adam Young. Et son truc à Adam, c’est l’électro-pop. Cet « Ocean Eyes », c’est son troisième album. Lumineuse, positive, douce, facile, la musique d’Owl City est une sorte de rencontre entre Phoenix, The Go Find et un groupe d’émo à mèche. Des tubes non-stop, des morceaux qui ont tendance à rappeler le précédent et préparer pour le suivant, une voix douce et posée, légèrement aiguë, très travaillée, vocodée à l’occasion… Bref. « Ocean Eyes » est un album sucré et estival, susceptible de plaire au plus grand nombre. Bien sûr, les plus exigeants le trouveront plat, inutile et sans surprise, doté d’un goût de réchauffé et truffé d’effets insupportables. Ce qui est mon cas. Mais ça n’empêchera pas Adam de poursuivre sa route…

Paroles de l’album

Site officiel

Owl City : Fireflies

Related Posts

  • 10000
    Les belges de The Go Find ne sont pas là pour changer la face du monde. Ou en tout cas, si telle était leur ambition, ils se sont plantés dès le départ. Car de"Miami" à "Brand new love", soit dix ans de carrière et 4 albums, ils n'ont jamais dévié…
  • 10000
    Avec un nom pareil, on aurait pu s'attendre à un combo emocore furieux de plus. Il n'en est rien. Avec son électro pop douce mais dansante, le duo peut-il d'ailleurs en être plus éloigné ? « Wasa tusa », c'est le genre de disque qu'on adore ou qu'on déteste. Pétri de bonnes intentions,…
  • 10000
    Deuxième album pour Julian Corrie alias Miaoux Miaoux. Le musicien / producteur / chanteur exploite une veine electro-pop très rythmée mais dotée d'une voix plutôt blanche façon Zoot Woman et The Go Find. « School of velocity » est un disque très mélodique, énergique et plutôt bien foutu dans l'ensemble. Chaque titre…
  • 10000
    Phoenix aurait-il la grosse tête ? « Wolfgang Amadeus Phoenix », voilà un titre bien prétentieux, ou du moins bien provocateur... Il faut dire que le groupe versaillais se doit de bousculer un peu les choses, sa pop electro funky ouvragée n'ayant jamais réussi à exciter les foules dans son propre pays.…
  • 10000
    J'avoue être passé totalement à côté de « United », le précédent opus des Versaillais de Phoenix, peu convaincu que j'étais par leur premier single « Too Young ». Une erreur qu'il m'est aujourd'hui possible de réparer avec la découverte d'« Alphabetical », quatre ans après. Et une fois de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *