OTARGOS : No God, No Satan

otargos no god

Le black metal français se porte bien, merci. Preuve en est ce troisième album des bordelais de Otargos, qui porte haut la couleur du genre, en pratiquant son art de façon exemplaire. Exemplaire, car le combo part d’une base très classique qu’il agrémente de nombreux éléments « progressifs » bienvenus (alternance de parties black et limite death/grind, mélodies, claviers et ambiances plus indus à la Aborym, technicité et breaks…). A mi-chemin entre tradition et évolution, Otargos garde tout de même cette aura « true black » qui convaincra les puristes qu’ils sont en face d’un réel conglomérat de mal à l’état pur. Pourtant, il y a ici plus que ça, plus qu’un mixage approximatif reléguant basse et batterie loin derrière, plus que des thèmes trop classiques et des riffs redondants. A l’instar d’un Blut Aus Nord, toutes proportions gardées, Otargos peut se targuer de développer un univers vraiment noir dans lequel il faut faire l’effort d’entrer pour pouvoir l’apprécier à sa juste mesure. Les autres continueront certainement à conspuer la formation. Espérons que cela n’entamera pas la volonté d’Otargos de persévérer dans une voie personnelle même si non dénuée de références…

Paroles de l’album

Site officiel

Otargos : Cloning the divine

Related Posts

  • 75
    Après le New York hardcore, Full Blown Chaos nous fait le coup du New York metalcore. Brutale et sans compromis, la musique de ce premier album s'adresse directement aux plus durs d'entre vous. Car malgré une pointe de mélodie par-ci par-là, les treize titres de ce premier opus sentent la…
    Tags: de, à, plus
  • 73
    Je dois avouer que j'attendais beaucoup de cet album, tant “Maudits soient les yeux fermés”, le morceau présent sur la bande originale du blockbuster “Taxi” premier du nom m'avait impressionné et conquis. Chiens de Paille s'est imposé à moi par sa distance au monde, sa froide lucidité. La vérité, la…
    Tags: de, à
  • 72
    Surprise ! Les suisses de Samel reviennent cette année avec un disque qui tranche totalement avec le style pratiqué depuis plus de dix ans, à savoir un electro-metal accessible et mélodique, voir aérien. Ici, retour au black metal des débuts, la maturité en plus. En fouillant un peu, on apprend…
    Tags: de, à, plus, black

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *