OSCAR AND THE WOLF : Entity

oscarandthewolf_entity

Bon. Pas d’Oscar ici, plutôt un Max. Et si un loup se cache dans ce « Entity », alors il doit être en pleine digestion, assoupi. Attention, je n’ai pas dit qu’on s’y ennuyait pour autant. Certes, l’ensemble des 12 titres de ce premier album du jeune homme belge respire la plénitude. Oui, ce disque est assez linéaire. Composé sur un logiciel par un mec seul dans sa chambre, pouvait-il en être autrement ? Mais Max Colombie a pour lui un certain savoir-faire pour ce qui est de composer des mélodies touchantes. Il les habille de lignes vocales vocodées juste ce qu’il faut, de rythmiques discrètes, de nappes vaporeuses. Le problème, c’est qu’à force de les habiller toutes de la même façon, on finit par les prendre par des dodecaplées et ne plus les distinguer, ce qui fait forcément du mal à cet album plutôt pas mal troussé si on en prend chaque élément séparément. On conseillera donc à Max un peu plus de diversité dans ses orchestrations, et aussi de garder dans le futur des titres comme la très pénible « Under the skin » dans ses dossiers.

Paroles de l’album

Site officiel

Oscar And The Wolf : Strange entity

Related Posts

  • 89
    De petit poucet, Oscar And The Wolf est devenu un ogre croquant tout ce qui passe à sa portée, de la mode aux gros festivals, gagnant des admirateurs très admirés et générant une attente incommensurable pour ce deuxième album qui se doit de transformer l’essai du premier, plutôt bien fichu…
    Tags: oscar, the, wolf, and, electro, max, pop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *