OH LAND : Eponyme

oh land eponyme

Oh Land, c’est une jolie danoise blonde à l’allure de mannequin. Dans la musique, c’est le genre de « détail » qui peut ancrer dans la tête de l’auditeur quelques doutes, une méfiance à l’égard d’un « produit trop parfait », et ce sans même avoir donné une chance à ce disque de la demoiselle, le deuxième pour être plus précis. Ce serait vraiment une épouvantable erreur. Car loin de tout ce qu’on pourrait imaginer, « Oh Land », l’album, ne fait pas dans le préfabriqué, dans la ballade douce et niaise, ou au contraire dans un rock sauvage surjoué pour créer un contraste saisissant. On nage ici en plein océan electro-pop, et si le genre a le vent en poupe, l’ensemble des titres développés ici a assez de personnalité et d’originalité pour se démarquer de la horde de tâcherons qui polluent le genre. Si on met de côté un « Voodoo » limite pénible et un « We Turn It Up » un peu en deçà, le reste est vraiment très intéressant. Pas d’esbroufe ici ; Oh Land est ouvertement pop, volontairement accrocheur, mais s’est créé son propre monde, ses propres règles de composition, et y évolue en toute simplicité, sans aucun complexe, susceptible de séduire petits et grands, grand public et féroces défenseurs de l’indie. Un plaisir simple à côté duquel on aura en tout cas le bon goût de ne pas passer.

Paroles de l’album

Site officiel

Oh Land : Sun of a gun

Oh Land : White nights

Oh Land : Rainbow

Related Posts

  • 79
    Qui a déjà jeté une oreille du côté de Necromantia, Rotting Christ, Order Of The Ebon Hand et autres Septic Flesh le sait, les grecs sont capables de faire preuve d'une violence exemplaire, et parviennent de plus à y insuffler une rigueur et un génie musical, pour rendre le tout…
    Tags: de, une, un, à
  • 76
    Les Marseillais de Dagoba sont sur une pente ascendante depuis un bon petit paquet d'années, et font tout pour rester sur le devant de la scène, s'imposant un rythme de croisière, une qualité compositive et une puissance rares. Bon, certes, la recette bouge peu ou pas du tout (ici, un…
    Tags: de, un, à
  • 75
    Fans de hip hop indépendant US, restez connectés. Loin des Puff, Eminem ou Snoop, le barbu Sage Francis rencontre Joe Beats pour ce premier essai largement transformé de leur entité Non Prophets. Groovy et sombre, l'art du duo se rapproche parfois de De La Soul ou de séances de slam…
    Tags: de, à, un, une
  • 75
    Puressence est une formation anglaise qui pratique une pop indé assez mélancolique et poignante, avec la particularité de comporter un chanteur à la voix très androgyne (pour tout dire, j'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'une chanteuse). Et l'air de rien, c'est un groupe qui vient d'atteindre ses 19 ans de…
    Tags: de, un, une, à
  • 74
    Si Plebeian Grandstand trouve que la haine est difficile à définir, il s'y emploie pourtant avec la plus grande application. Imaginez Buzzov.En et Pig Destroyer copuler au milieu d'un terrain miné ou on aurait lâché un bus d'enfants, vous aurez une idée de la boucherie sonore proposée ici. Hurlements, riffs…
    Tags: de, à, un, une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *