OCEANVS ORIENTALIS : Ex nihilo



En voilà une surprise. Je ne connaissais pas ce projet nous venant de Turquie, et à la découverte de son artwork, je m’attendais à un gros disque de metal. Que nenni. Oceanvs Orientalis donne dans la musique électronique. Pas assez précis ? Et bien, il est difficile de l’être, car le projet solo est habitué, depuis ses débuts, à aller puiser l’inspiration partout (il va régulièrement chercher, par exemple, dans l’histoire musicale de son pays pour la remettre au goût du jour pendant des mix sessions). « Ex nihilo » est un disque que l’on pourrait qualifier d’electro ambiant, dans le sens où les ambiances sont prépondérantes, et que son créateur désire avant tout raconter une histoire à travers son art. Épique, tragique, terrible, énigmatique, tribale, elle se décline sous des formes nombreuses et variées. Pas forcément accessibles au premier venu, ces formes, d’ailleurs, bien que globalement très mélodiques, et offertes à qui est à la recherche de la transe. Et c’est l’histoire de notre triste influence sur la planète qui nous a vu naître, avec des scenarii de fin diverses. Bien sûr tout ça est aussi obscur que ça en a l’air. Mais toutes ces difficultés de compréhension qu’on pourrait traverser à l’écoute de ce disque signifient que son auteur cherche à faire naître la réflexion chez ses auditeurs. On ne peut pas dire que ce soit une mauvaise chose !

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    S’il était en France, il échapperait à la réforme des retraites ; Hior Chronik, c’est George Papadopoulos, né en 1974 à Athènes (et depuis exilé à Berlin). Le monsieur est un vrai passionné de musique, et a toujours voulu en faire son métier ; ayant oeuvré en radio puis au sein de…
    Tags: a, l, ambiances, on, se, disque, ne, sens, https://open.spotify.com/album, instagram
  • 10000
    Après le « 1979 » sorti il y a deux ans, je ne pensais pas que Deru me referait le coup de la sortie passée inaperçue. Raté. Ce disque est même sorti fin d’année dernière, c’est dire si le bonhomme a été vite inspiré. Et pour tout dire, étant donné la noirceur…
    Tags: a, l, dire, fin, disque, ne, ambiant
  • 10000
    J’ai un disque de retard sur Lunatic Soul. Et pour être franc, ça s’entend. Car là où je m’attendais à retrouver un rock progressif sombre à la limite du rock dur mais traversé de passages ambient… Je me retrouve face à une electro ambiant mâtinée de pop progressive. Oui, je…
    Tags: l, on, disque, ne, bien, assez, forcément, tragique, ambiant, electro
  • 10000
    Moi qui suis loin d’être immergé dans la culture electro, je découvre juste Djedjotronic avec ce disque, après quelques titres et ep parus chez Boys Noize. L’auteur est, encore, un ex musicien indie qui a lâché la guitare pour les machines. Un profil qui le fait conjuguer des rythmes obsédants…
    Tags: l, electro, a, disque, musique, sûr, bien, histoire, auteur, ex
  • 10000
    Lorsqu’il se décrit comme pratiquant du « funk industriel », Dead Fader ne semble pas avoir les tympans en face des trous, ou alors une conception toute personnelle du funk. Car si vous cherchez un ersatz de Daft Punk version underground, vous ne frappez même pas à la mauvaise porte, mais carrément…
    Tags: ne, a, on, l, electro, chose, assez, ambiant, pourrait, musique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *