OBITS : I Blame You

obits i blame

Mettre le premier album des Obits sur la platine, c’est se préparer à faire un bond de trois décennies en arrière, et repartir à une époque où on jouait de la musique avec ses tripes plutôt qu’avec des tonnes de joujoux électroniques et de bidouillages en studio ou devant un ordinateur. Une certaine idée du rock, urgent et spontané. Entre rock garage et rockabilly des familles, les Obits, comptant dans ses rangs une ancienne gloire indé (Rick Froberg, ex-Drive Like Jehu et Pitchfork ) sait y faire, et livre ici une leçon de rock n’ roll. Volontairement vintage, le disque a la patine des classiques, le goût des trésors enfouis que les connaisseurs se refilent sous le manteau, en prenant garde de ne pas trop l’ébruiter, de peur qu’une surmédiatisation ne vienne le dénaturer. A bon entendeur…

Paroles de l’album

Site officiel

Obits : Pine on

Related Posts

  • 75
    Monsieur Cohen est un dinosaure du rock, personne ne dira le contraire. D'ailleurs il le porte sur son visage. Non, je ne parle pas des rides et des ridules contre lesquelles certaines stars se battent, mais de ces lunettes « Starsky et Hutch » qu'il arbore avec un certain panache sur la…
    Tags: de, un, une, ne, se

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.