NOUVELLE VAGUE : Couleurs sur Paris

nouvelle vague couleurs

C’est à la chanson française que s’attaque cette fois Nouvelle Vague. Pour l’occasion, ce ne sont pas quelques-uns mais une horde d’invités prestigieux qui ont été conviés à la fête ; Vanessa Paradis, Julien Doré, Camille, Charlie Winston, Olivia Ruiz, Cocoon et j’en passe. Comme d’habitude, les titres ont été rhabillés façon easy listening. Et comme d’habitude, ou encore plus, la qualité est inégale, même si les choix effectués en terme d’instrumentation et d’interprète sont assez judicieux. Amusants, graves ou volontairement choquants, les titres sélectionnés vont de la chanson classique au rock en passant par la variété, et donc du grand public au plus underground ; Kas Product, Noir Desir, Arno, Daho, la Mano Negra, les Rita Mitsuko sont autant d’artistes pastichés ici. Pastiche, c’est le mot, tant l’ensemble sent plus la moquerie que l’hommage, tant par son manque de relief que d’imagination. Nouvelle Vague nous ressert une recette éculée, et seules Olivia Ruiz avec « Mala Vida » (facile pour elle mais convaincant) et Emily Loizeau avec un « Où veux-tu qu’je r’garde » assez réussi s’en sortent avec les honneurs, les autres se contentant de plonger l’auditeur dans une somnolence profonde ou un certain embarras. Messieurs, il est temps de changer son fusil d’épaule.

Paroles de l’album

Site officiel

Nouvelle Vague : Sur ma mob

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *