NORDJEVEL : Necrogenesis

Bon, alors Nordjevel a perdu pas mal de ses membres et a réussi à se reconstruire. Bon, musicalement, ça ne saute pas aux yeux. Enfin, si ; le groupe a encore plus la niaque sur celui-ci, semble-t-il. Sur l’album éponyme en 2016, Nordjevel faisait la démonstration d’un black cru et intense. Et bien ici, c’est pareil, mais un cran au-dessus. Les riffs, le chant, les rythmiques semblent redoubler de puissance. Et on ne va pas s’en plaindre. Certes, le genre développé est très classique, déjà entendu des dizaines de fois au travers des œuvres de Setherial, Dark Funeral, Marduk, Watain… Bon, en même temps, on trouve ici l’ex batteur de Dark Funeral, qui du coup est totalement à sa place. Et il ne s’est pas trompé en rejoignant la bande. « Necrogenesis » est une merveille. Un classique immédiat. Impossible de ne pas y adhérer quand on s’y penche un peu. Et pourtant, on perçoit déjà la marge de progression. Au travers du dernier titre notamment ; « Panzerengel » est rehaussé d’ambiances au clavier et de parties techniques qui transfigurent le titre. Bon, ok, ils le font encore plus ressembler aux groupes suscités, mais quand même, ça a une sacré gueule. Alors tout ça réunit, ça rend vraiment le disque imparable et en même temps plein de promesses pour un avenir qui s’annonce noir et glacial à souhait !

Instagram

Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *