NEVERMEN : Nevermen

1035x1035-nevermen-lp

Eh oui, moi aussi j’ai craqué. Mais bon, en même temps, comment résister ? Trois têtes chercheuses de la musique qui s’unissent sur l’un des labels qui transpire le plus la créativité débridée pour proposer une musique forcément hybride entre hip hop, pop et rock fusion… De quoi donner le tournis à beaucoup, et la fièvre à votre serviteur. Je n’ai certes jamais été très friand de la musique de Tv On The Radio, représenté ici par Tunde Adebimpe, mais quand on me parle de Doseone (Clouddead) et Mike Patton (que je ne ferai pas l’affront de présenter), là, c’est autre chose… Bon, on a donc un supergroupe qui se fout totalement des étiquettes qui sort un premier album certainement très attendu au tournant par une horde de fans de tous bords. Inutile de chercher à déceler qui a apporté quoi ; on s’en fout. Par contre, inutile également de chercher à dégager une ligne directrice ; « Nevermen », le disque, part dans tous les sens, et bien souvent en même temps. C’est un peu comme si on avait voulu traduire la créature du blob en musique. Chaque titre est en proie à des troubles internes, et des excroissances apparaissent et disparaissent de sa surface aléatoirement. Si globalement ce disque fonctionne, s’il fait preuve d’une liberté sans limite, s’il montre un potentiel abyssal, il manque aussi cruellement d’unité, et souvent, à part quelques exceptions, d’accroche. Suis-je déçu ? Dire non serait mentir. Mais au fond, je n’attendais pas de ce disque qu’il fasse de ma vie un conte de fée. Prenez-le donc pour ce qu’il est ; un oasis de folie musicale dans un désert aride.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Blacastan, c'est un mc que j'ai déjà apprécié via un « Me against the radio » en 2007, et un « Master of reality » un peu plus tard. Un flow classique, un timbre posé et efficace, un style entre old school et indie rap qui me parle bien. Stu Bangas, c'est un gus dont…
  • 10000
    Impossible d'écouter tout ce qui sort : je suis donc passé totalement à côté du premier Run The Jewels, projet que j'aurai pourtant du pister puisque j'aime généralement tout ce que peut proposer El-P. D'autant plus que ce nouveau-né indie rap pourrait aussi me permettre de combler mes lacunes :…
  • 10000
    C'est terrible comme on peut trouver certaines choses géniales et repoussantes à la fois. Le versaillais Fuzati fait partie de ces choses musicales pour moi. Je trouve son flow intéressant, original, ses textes exceptionnellement bien écrits, proches dans l'esprit d'un Arnaud Michniak. Mais le tout et son habillage sonore me…
  • 10000
    C'est dingue ça, pas une seule chronique de Cannibal Ox dans ces pages ? Voilà un affront au hip-hop indé qu'il faut laver au plus vite ! Pour ceux qui n'auraient pas eu l'occasion d'écouter leur premier chef d'oeuvre « The cold vein », sachez qu'il s'agissait probablement d'une des plus belles réussites hip-hop…
  • 10000
    Entre Odezenne et Franky Vincent, il n'y a qu'un pas. Ou plutôt 3 lettres, et une orthographe approximative. Car j'ai, comme beaucoup, découvert Odezenne avec leur bluffant « Tu pu du cu », mitraillant les rimes et les jeux de mots comme jamais ou rarement en territoire français. Loin d'être un adepte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *