Nathan Gray : NTHN GRY

nathangrey_1

A ceux pour qui le nom de Nathan Gray dirait vaguement quelque chose, mais sans vraiment pouvoir se souvenir de qui il s’agit, je vais délivrer le sésame : il s’agit du chanteur de Boysetsfire, combo américain oeuvrant dans l’emocore / post hardcore, séparé puis reformé par notre bonhomme. Ce qui ne s’entend pas trop sur ce premier objet solo (le genre, pas la séparation, suivez un peu!). Car ici, si on retrouve des traces plus ou moins évidentes d’emo, le vocaliste puise dans ses racines musicales et spirituelles, quitte à jouer les équilibristes ; emo, pop, electro-goth, ebm, folk sombre, et satanisme sont au programme de ce huit titres de présentation, parmi lesquels on trouvera quand même trois relectures / remix, assez réussis certes, mais qui sentent un peu le remplissage ou l’excès de confiance / d’enthousiasme. Ben ouais, d’habitude, les versions alternatives, on les propose quand le matériau de base a bien fonctionné… M’enfin, soyons magnanimes. Si ça manque pas mal d’unité, si l’histoire ne dit pas ce qu’a bien pu faire le typographe avec les deux « a » et le « e », et si ça reste un peu léger pour une première sortie du bois, c’est quand même assez bien foutu pour qu’on y passe un bon moment, ce « Nthn gry ». A suivre.

Paroles de l’album

site officiel

Nathan Gray : Wolves

Nathan Gray : Wayward ghosts

Related Posts

  • 10000
    Dans le rock, il y a les gros all-star band, et ceux des réfugiés, des transfuges, des fines gâchettes. The Guessing Game se situe en plein dans cette catégorie. Formé en 2013 par le bassiste de Duff Mc Kagan alors désoeuvré, le groupe compte aussi en son sein des gens…
  • 10000
    Je ne sais pas vraiment d'où viennent ces français, mais des étoiles, ils doivent en tout cas avoir quelqu'un qui veille sur eux. Après un premier album remarqué par quelques initiés et partagé par quelques érudits, les voici avec un deuxième opus simplement bluffant. Oui, je sais, je casse le…
  • 10000
    Mais à qui s'adresse Fall Out Boy ? Quand un groupe vieillit, il a souvent d'autres aspirations, une envie d'ailleurs musicale, que ses fans, qui ont vieilli à la même allure, partagent et comprennent à la fois. Sauf que là, pas vraiment. Ah, attendez, j'en ai une autre. Quand un…
  • 10000
    Prenez pas mal de powerpop à la Weezer, du punk-rock et de l'émo rock à la Bayside, mélangez le tout et vous aurez une idée de ce que renferme cette quatrième oeuvre des quatre Menzingers. Ça n'a l'air de rien comme ça, pourtant si Epitaph les a signé depuis maintenant…
  • 10000
    Adulé par certains, abhorré par d'autres, les emo-punks à violons de Yellowcard continuent leur chemin sans prêter attention aux querelles de clocher. Au programme, pas de retournement de situation, ni de featuring incroyable ; ce n'est pas le genre de la maison. Ce septième album ne change pas la formule,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *