NAGLFAR : Harvest

naglfar harvest

Naglfar, que j’ai toujours du mal à orthographier correctement, m’avaient fortement impressionnés avec leur dernier album « Pariah », qui dispensait un sentiment de haine d’une grande pureté, comme seuls des Setherial en étaient capables il y a peu. Et avec ce « Harvest », les suédois confirment qu’ils ne peuvent plus être considérés comme groupe de seconde zone d’une scène black qui s’effrite, comme diraient mes voisins belges. Et si je voulais persévérer dans la vanne de fin de stock, je dirais même que c’est l’un des derniers groupes à savoir envoyer la sauce samouraï. Bon, je vais m’arrêter là pour les blagues, je crois que le monde n’est pas prêt. Mais que ça ne vous empêche pas de vous ruer sur ce « Harvest », un peu plus heavy que d’habitude, et se rapprochant fortement du Dark Funeral de « Vobiscum Satanas », mais restant le meilleur album de black entendu depuis longtemps.

Paroles de l’album

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Trois ans après un « Sworn To The dark » qui marquait un virage vers plus d'efficacité et de brutalité, Watain nous revient avec un album tout aussi heavy mais plus varié et moins évident. On peut également y percevoir un côté progressif plus prononcé ; Watain, tout puriste du black soit-il…
  • 10000
    Dark Funeral endormi, Setherial en perte de vitesse, rien ou presque ne paraît en mesure de stopper Watain et son "Sworn To The Dark", implacable machine de guerre. Troisième opus maléfique pour ce trio suédois totalement dévoué au malin et à ses sbires. Pas d'effets de manche, pas d'attitude plus…
  • 10000
    Alors, ça, c'est du retour ! Pour ceux qui ne verraient en Mysticum qu'un obscur groupe de black metal de seconde zone, laissez-moi vous rafraîchir la mémoire. Formé en 1993 avec pour optique une réinterprétation du genre black, Mysticum a fait polémique en sortant son premier album "In the streams…
  • 10000
    Revoilà nos poètes préférés, après un “Hell Eternal” tonitruant dont les lacérations tatouent encore nos tympans. Et dès le premier titre, c’est une évidence : Setherial n’a pas encore craqué pour la musique lounge. Une baisse perceptible du tempo, certes, mais une véhémence toujours omniprésente qui ne nous laisse souffler…
  • 10000
    Il y a quelques temps, Tarnkappe m'avait tapé dans l'oeil avec son black metal orthodoxe et cru. Alors forcément, quand aujourd'hui monsieur Hammerheart m'envoie le premier album de Kjeld avec peu ou prou les mêmes ingrédients et en plus des membres du combo susnommé, bon, ok, je me sens un…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *