NAGLFAR : Cerecloth

Naglfar a été, parmi quelques autres, l’un des fers de lance du black metal « à la suédoise » des années 90. Entendez par là un style intense et mélodique, profondément maléfique et furieusement occulte, qui ne cherche pas vraiment à faire évoluer les choses, mais qui sait parfaitement faire naître les pires sentiments dans le cœur de ses auditeurs. Et encore une fois, Naglfar, malgré une absence bien longue (huit ans, quand même) qui aurait pu nous laisser croire qu’il préparait quelque chose de grandiose, ne va pas créer la surprise. Il pratique encore et toujours ce black metal qui l’a rendu populaire. Ok, peut-être mieux que sur certains albums. Mais « Cerecloth » ne s’éloigne pas de ce qu’on connaît déjà. Est-ce une bonne raison de le bouder ? Non ; c’est une bonne raison de s’en faire une cure. Bien sûr, on pourra reprocher aux suédois de ne pas avoir été assez ambitieux dans leurs compositions, de se contenter d’enchaîner des plans rabâchés, de faire du pas si neuf avec du pas trop vieux. Franchement, on ne serait pas à côté de la plaque. Mais bon, c’est assumé. « Cerecloth » ne vous fera pas exploser le cortex, mais il saura vous faire passer quelques bons moments. Loin d’être parfait (c’est vraiment trop convenu par moment), mais très honnête, ce disque n’est ni une surprise ni une déception. Faites-en ce que vous voulez !

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    Naglfar, que j'ai toujours du mal à orthographier correctement, m'avaient fortement impressionnés avec leur dernier album "Pariah", qui dispensait un sentiment de haine d'une grande pureté, comme seuls des Setherial en étaient capables il y a peu. Et avec ce "Harvest", les suédois confirment qu'ils ne peuvent plus être considérés…
    Tags: naglfar, ne, black, n'est, l'un, c'est, dark, se, toujours, suédois
  • 10000
    Ils ont mis le temps, les suédois, pour donner une suite à leur excellent et très ambitieux « The wild hunt ». Et ils ont choisi de frapper fort… Une fois de plus, serait-on tentés de dire. Erik Danielsson semble prendre un malin plaisir à brouiller les pistes. Ainsi, « Nuclear alchemy » fait…
    Tags: disque, mélodique, faire, a, se, déjà, black, mieux, on, côté
  • 10000
    Bon, alors Nordjevel a perdu pas mal de ses membres et a réussi à se reconstruire. Bon, musicalement, ça ne saute pas aux yeux. Enfin, si ; le groupe a encore plus la niaque sur celui-ci, semble-t-il. Sur l’album éponyme en 2016, Nordjevel faisait la démonstration d’un black cru et intense.…
    Tags: ne, a, on, dark, déjà, aux, ok, facebook, instagram, https://open.spotify.com/album
  • 10000
    Il y a, dans le monde, des lois immuables. Tiens, par exemple : quand tu t’appelles « Belle », c’est assez mal vu d’être un laideron. Alors forcément, quand tu t’appelles « le vilain », t’as plutôt intérêt à assurer derrière. Il me faut à présent vous dire que je ne connaissais rien à la…
    Tags: on, dark, style, surprise, ne, mélodique, bien, côté, aux, disque
  • 10000
    Oh oui, je sais, « Antihelion » a une bonne tête de second couteau. Unlight est un combo allemand qui pointe le bout de ses facepaint pour un septième album toujours dédié à un black / thrash occulte et underground. Unlight pratique donc le riff tranchant, le chant glacial, le verbe anticlérical,…
    Tags: toujours, black, disque, peut-être, bien, c'est, l'un, pratique, occulte, bonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *