NADA SURF : You know who you are

nadasurf_youknow

Bon, je ne vais pas le cacher, j’ai tendance à penser que Nada Surf est sur la pente descendante. J’ai donc d’autant plus d’appréhension à me lancer dans l’écoute de ce nouvel album. Car j’aime ce groupe. Il sont talentueux, simples, accessibles, sympas et ne tombent jamais dans l’excès. Alors quand la voix toujours aussi touchante de Matthew Caws débarque avec sa justesse légendaire sur la pop song splendide qu’est « Cold to see clear », je souffle de soulagement. Certes, le titre me rappelle immédiatement « I like what you say » sur « Lucky », mais il reste vraiment bon. Et pourtant pas autant que « Believe you’re mine » qui me laisse rêveur quant à la suite et l’ensemble de ce huitième album. « Friend hospital » continue sur une lancée pop douce-amère qu’on connaît bien. « New bird », plus rock et simple, convainc moins. Même constat pour « Out of the dark » et sa trompette, et une « Rushing » manquant de relief. Aïe. Et « Animal » qui est plutôt paresseux que tigre… « You know who you are » remet les guitares en avant et remet le groupe en selle. Hélas « Gold sounds » passe tout juste, manquant lui aussi d’accroche mélodique. Enfin, « Victory’s yours » renoue avec l’ambiance de « Cold to see clear » et nous laisse une bonne impression. Mais voilà, à l’heure du bilan, on reste bien sur sa faim… J’y ai cru un moment, mais Nada Surf n’a pas (encore) réussi à m’enlever l’amertume de la bouche quand je prononce son nom…

Paroles de l’album

Site officiel

Nada Surf : Cold to see clear

Related Posts

  • 10000
    Je n'ai pas souvenir d'un album de Nada Surf mauvais, ou même moyen. Et mes souvenirs, je ne vais pas les chercher bien loin, puisque la quasi-totalité de leurs productions se trouve dans ma discothèque. Oh, bien sûr, il y a eu le live et "If I Had A Hi-Fi"…
  • 10000
    Nada Surf est ce genre de groupe gentil, honnête et travailleur, qui passe relativement inaperçu tout au long de sa carrière, souvent éclipsée par un single marquant. D'autres exemples existent ; Turin Brakes, Starsailor, The Breeders... Et le pire, c'est que ce genre de groupe se contente fort bien de…
  • 10000
    Propulsé sur le devant de la scène indé dès son premier album par un single cynique et pas si radio-friendly que ça ("Popular" sur "High/Low"), Nada Surf n'a depuis plus jamais eu le succès qu'il méritait. Certes, 5 albums en 16 ans d'existence, on ne peut pas dire que le…
  • 10000
    Si on les a découverts et appréciés grâce à leur single (et carton) "Popular" et l'album "High/Low" qui l'a suivi, il faut avouer que l'on a par la suite gentiment oublié Nada Surf. On y aimait le rock pêchu du groupe, son apparente insouciance... qui se sont émoussés au gré…
  • 10000
    Revenu depuis déjà quelques temps à un format plus pop tout en conservant une exigence mélodique dont il ne s'est jamais départi, Doug Martsch, l'homme derrière Built To Spill, offre au monde ce cinquième album du groupe en 2001. Infatigable artisan d'un rock indépendant qui doit autant aux Beatles qu'à…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *