MUTINY ON THE BOUNTY : Digital tropics

mutinyonthebounty_digital

Du rock luxembourgeois, je ne connais rien, peau de zob, walou. Les représentants du grand-duché ne se sont jamais bousculé à ma porte certes, mais je n’ai jamais non plus poussé mes recherches plus loin que le bout de mon nez. Bon, là, je pourrais écrire : « aujourd’hui, il faut que ça change », ou un mensonge du genre. Mais en fait, Mutiny On The Bounty m’est (presque) tombé tout cuit dans le bec avec ce troisième album. Et pourtant, comment ne pas être curieux d’écouter un groupe qui vient d’Esch sur Alzette ? Trêve de vannes déplacées (oui, car ce nom poétique cache la 2e plus importante cité du pays) . Mutiny On The Bounty propose un math rock / rock alternatif ici entièrement instrumental, alors qu’il comportait du chant sur les disques précédents. Cette absence n’est pas gênante dans le sens où la variété des ambiances au sein d’un même titre est si prenante que ceux-ci passent comme un tweet à la poste. C’est d’autant plus remarquable que ces titres sont plutôt courts (le plus long dure à peine 5mn45), et qu’on a pourtant l’impression qu’il s’y passe autant de choses qu’en 10mn chez d’autres formations. Et là où ces types sont encore plus forts, c’est qu ‘ils allient sans mal un côté très rock à un groove envahissant. Les deux cohabitent parfaitement et concordent à bâtir un style certes non exempt de références mais vraiment très efficace. Le point négatif est l’utilisation quasi-systématique du même type de sons de guitare ou de sons électroniques. Ce qui ne signifie pas que la lassitude prend le relais. Pas encore du moins. « Digital tropics » est un très bon disque de la part d’un groupe talentueux qui doit prendre garde à varier (encore) un peu plus ses titres.

Site officiel

Mutiny On The Bounty : Mkl jskn

Related Posts

  • 10000
    Camarades de chambre de Cortez, les suisses de Berserk For Tea Time ont en commun avec ces derniers le côté évolué et progressif de leur hardcore. Tantôt classique, foutraque, ambiancé ou rock, "Ink...And Paper", qui lorgne autant du côté du screamo que du post hardcore ou du mathcore, n'est pourtant…
  • 10000
    Ah, les islandais ! Côté musique, ils savent se montrer inventifs et originaux, ils l'ont déjà montré dans le passé, et à l'écoute de ce deuxième album, ça ne semble pas près de se calmer. Tant mieux. Bon, bien sûr, ça ne rend pas les choses plus simples à votre serviteur.…
  • 10000
    "Choeur Delys" démarre avec "Sink", un titre complètement post rock, éthéré et somme toute assez simple, qui n'augure pas forcément du meilleur pour ce premier album des Normands. Puis "Shamalow" enchaîne, et là on sent une montée en puissance comme on les aime, une ambiance rampante que ne renierait pas…
  • 10000
    Troisième album pour les allemands de Dioramic, mais premier qui parvient à mes chastes oreilles. Dommage car, si la bio tape bien à côté, les comparant à la rencontre de Muse et du metal moderne, le combo a pourtant une mixture interessante à proposer. Je comparerai ça à une hybridation…
  • 10000
    Lunatic Soul est le projet solo de Mariusz Duda, ci-devant chanteur et de Riverside. Et pour ceux qui, comme moi, ne connaîtraient pas Riverside, sachez qu'il s'agit d'un combo polonais de metal progressif. On a donc toutes les chances de se trouver ici en présence de musique peu encline aux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *