MR BUNGLE : The raging wrath of the easter bunny demo

Autant vous le dire ; cette nouvelle sortie des excellents Mr Bungle est une demi-joie. Le fait de voir débarquer un nouvel album est un bonheur incroyable pour tous les fans, bien sûr. Sauf que celui-ci n’en est pas un ; il s’agit en fait d’un réenregistrement de la première démo du groupe. Forcément porteuse des influences de l’époque (1986, combien d’entre-vous n’étaient pas nés ? Non, ne me répondez pas, je vais déprimer !), la musique de cette vraie-fausse démo est beaucoup plus metal que les dernières productions estampillées Bungle, et bien moins fun et aventureux. Concrètement, on se situe à des milliers de kilomètres d’un « California ». Et pour tout dire, si certains d’entre-vous pensaient retrouver les sensations et tics musicaux du premier album…et bien, c’est raté aussi ! Ici, on ressent vraiment les influences thrash et death dont le monde se délectait à l’époque. Si on cherche des indices, d’ailleurs, on en trouve deux gros dans le nouveau line-up : Dave Lombardo et Scott Ian. Les parties vocales boudent le chant clair au profit d’une rugosité et d’une sauvagerie pas habituelles. Les riffs millésimés (ok, j’exagère un peu) s’enchaînent. Et je m’ennuie. « The raging wrath of the easter bunny demo » fait son âge. C’est probablement un exutoire et un bond dans le temps agréable et salutaire pour ses auteurs, mais j’ai beau adorer tout ce beau monde, ça ne fonctionne pas avec moi. Réveillez-moi quand Mr Bungle sortira un vrai nouvel album.

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Le nom, la pochette vous semblent un peu datés ? Vous vous attendez à un bon gros disque de heavy metal à papa ? Vous vous plantez ; Bo, ok, il y a (forcément) des influences heavy ici. Mais « Built for war » se situe plutôt dans la tranche brutale du grand M. Thrashcore,…
    Tags: metal, thrash, se, of, c'est, death, agréable, d'un, https://open.spotify.com/album, the
  • 10000
    Ok, celui-ci n'est pas vraiment une nouveauté. En effet, lorsque "Spectrum Of Death" est sorti, en 1988, j'avais 9 ans. J'écoutais déjà du metal, certes, mais je n'étais pas expert au point de connaître toute la production thrash metal de l'époque. Contemporain de l'époque "Bay Area", Morbid Saint a juste…
    Tags: death, metal, thrash
  • 10000
    Je n’avais jamais eu l’occasion de prêter attention à une sortie du combo de Denver, Colorado auparavant. Mais je n’en ai pas eu besoin pour comprendre ce à quoi j’allais avoir affaire avec ce quatrième album. La pochette de « Conformicide » transpire le thrash metal ; le logo du groupe, le style…
    Tags: thrash, album, on, paroles, moi, groupe, metal, sortie, death, of
  • 10000
    Peut-on, comme certains, qualifier les polonais de Blaze Of Perdition de groupe de black metal, ou de relève de Behemoth ? Je ne pense pas. Qu'ils en soient des émules, oui, probablement. Le groupe de Nergal a été un phare dans la nuit pour bon nombre de formations, dans leur patrie…
    Tags: metal, of, plus, groupe, the, ne, dire, vraiment, instagram, influences
  • 10000
    Comme beaucoup, j’ai vu ma curiosité titillée par ce groupe norvégien que Lars Ulrich a lui-même découvert et diffusé dans son émission de radio. Bon, ok, avec quelques mois de retard, mais voilà, j’y suis. « Crimson riders » est le deuxième album du groupe, qui forcément va se retrouver sous les…
    Tags: bien, groupe, plus, metal, ne, on, se, ok, temps, facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *