MOUNTAIN FIRE : Echoes

Mountain Fire est un trio féminin français. Ah oui, comme « L.E.J. » alors ? Euh…non. Mountain Fire est un trio féminin français, non francophone la plupart du temps, qui s’inscrit dans une mouvance folk moderne inspirée des traditions scandinaves. Et puis, aussi, Mountain Fire ne se contente pas de faire fusionner trois timbres différents et complémentaires au sein de reprises, aussi bien senties soient-elles, mais prend plaisir à tisser un univers personnel et riche, foisonnant de références oniriques, explicites ou pas. La formation m’a approché par le biais de Groover avec « Fog » qui m’a évoqué le duo First Aid Kit, puis avec « Inari », plus ambiant folk et trad, et plus mystérieuse. Deux morceaux assez différents et riches pour me rendre curieux de ce que ce premier opus des dames pouvait réserver en tout cas. « Stars are raining » a la lourde tâche de nous faire serpenter sur le sentier de la montagne embrasée, et s’en acquitte parfaitement ; c’est même l’un des meilleurs morceaux, à la fois énergique, équilibré et accrocheur. « Lost (Sibérie )», ballade mélancolique, se fait plus d’abord atmosphérique avant d’enchaîner sur une partie plus folk ; encore une fois, c’est plein de poésie et de feeling. On trouve aussi deux titres en français, « Chanson des steppes » jolie complainte aux accents médiévaux où une femme pleure la disparition de son amour, et « La nuit » qui laisse selon moi plus de place au côté chanson et pop, et est le titre qui me laisse un peu froid sur cette sortie. « Behind the tree » fait la part belle aux influences plus country / americana, les mélangeant aux choeurs néo folk. « Black wolf » suit un chemin parallèle, avec un surplus d’âme celtique. Je n’aurai pas boudé une autre chanson, mais avec ses huit titres et presque 40 minutes, « Echoes » est tout de même une œuvre introductive qui pose les jalons d’un style personnel, élégant et original.

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    C’est quand même bien foutu, la circulation de l’information. Où que l’on soit ou presque, aujourd’hui, on peut trouver n’importe quelle information, développer une passion pour n’importe quoi, de l’art tibétain préhistorique à la sculpture de dents d’opossum. Et ça, Skald en est la preuve. Un scalde, c’est un poète…
    Tags: on, folk, bien, a, assez, aux, faire, world, music, amour
  • 10000
    Il y a des années, presque une vie pour un groupe, j’ai rencontré la musique de Khâro. C’était à l’occasion de sa première sortie. Je lui avais déjà, à l’époque, et même si mes souvenirs sont troublés par le temps et le nombre considérable de disques consommés depuis, trouvé de…
    Tags: plus, a, se, ne, folk, me, duo, titre, chanson, rock
  • 10000
    Jump, Little Children nous revient après treize ans de silence. Le groupe américain s’était illustré avec un rock / pop indé assez flamboyant. D’abord entamée sous la forme d’un rock alternatif aventureux, la musique du groupe a peu à peu gagné en accalmies indie pop mais jamais en audace, procédant…
    Tags: pop, rock, on, folk, the, français, atmosphérique, ballade, ne, plus
  • 10000
    Les frangines Chant, Holly et Coco, ont pas mal voyagé dans leurs jeunes années, découvrant probablement ça et là la musique qui faisait vibrer la population locale, s'en nourrissant pour bâtir leur propre style. Un parcours unique qui les a forcément poussées à fonder leur propre groupe, qui nous gratifie…
    Tags: a, pop, temps, duo, ballade, music, world, folk, cette, rock
  • 10000
    Le charme de « My silver lining » avait comme pour beaucoup de pauvres bougres fait son effet sur moi en 2014. Les sœurs Söderberg y montraient une propension à créer la mélodie parfaite, interprétée de manière fraîche et percutante. Et l’album, sans égaler ce single imparable, n’était pas mal non plus.…
    Tags: first, kit, aid, plus, titres, on, bien, ne, assez, moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.