MAX JURY : Max Jury

max_jury

Le cerveau est un organe comme les autres. Il a besoin, pour bien fonctionner, d’être stimulé, soigné, utilisé régulièrement. Et parfois, lorsqu’il est poussé dans se retranchements, il mérite aussi un peu de repos, de concentration sur des choses plus faciles. Max Jury n’est à priori pas le genre d’artiste et de disque sur lequel je me jette. Mais là, c’est relâche, j’ai besoin d’être caressé dans le sens du poil, de ne pas chercher à analyser, de me faire bercer. Et pour ça, il est fort le jeune. A juste 23 ans, il s’amène avec une dégaine de morveux et un bagage musical impressionnant. Oh, pas en termes d’expériences, non, mais en terme d’assimilation. Des titres comme « Beg & crawl », « Princess » ou « Home » sont de pures pépites de folk pop soul, rehaussées juste ce qu’il faut d’influences rock et de choeurs gospel. Alors oui, c’est un peu guimauve, mais voilà, c’est imparable. Rétro sans vergogne, classique dans le bon sens, ce disque est une vraie surprise. La voix charmante bien qu’encore jeune de Max contraste avec le côté établi et grandiose de l’orchestration. Après quatre écoutes successives (ouais, je sais, j’ai que ça à foutre), je ne trouve toujours rien à lui reprocher. Moi qui pensais passer une petite heure à m’emmerder à moitié, me voilà gros-jean comme devant !

Paroles de l’album

Site officiel

Max Jury : Beg and crawl

Related Posts

  • 10000
    Il est des disques qui arrivent quand on ne s'y attend pas et redéfinissent ce qu'on attend de la musique. Et souvent, ceux-ci proviennent d'artisans du son sous-estimés ou oubliés. La preuve aujourd'hui avec ce disque qui balaie un spectre exceptionnellement large d'influences, du punk au rock en passant par…
  • 10000
    Le nom de Ben Caplan tourne depuis quelques semaines dans les milieux folk. On en parle comme d'une merveille bien cachée, d'un gentil allumé à la musique Van Dammienne. Il était donc de mon devoir de vérifier que ce nouveau barbu était aussi fantasque que narré. Alors, quid est de…
  • 10000
    Ephemerals est un groupe monté par le producteur et musicien Hillman Mondegreen, passionné de black music et compositeur émérite de nombreux projets musicaux ayant émergé depuis quelques années. Au chant, on retrouve (cocorico) un franco-américain. Je pourrais aussi vous dire que « Chasin ghosts » est le deuxième album du combo, et…
  • 10000
    Deuxième album pour les iconoclastes Soulsavers avec le grand Dave Gahan. On est d'ailleurs en droit de se demander si celui-ci n'a pas définitivement posé ses valises, repoussant loin toute collaboration vocale extérieure du duo electro anglais. Enfin, electro, là aussi, la donne a changé. Si Soulsavers s'en éloignait déjà…
  • 10000
    Reprendre "Seven Nation Army", c'est à la portée de tout le monde, on est d'accord. Et si le tourrangeau Ben s'est montré plutôt très doué à cet exercice, ce n'est pas suffisant pour aborder ce renouveau soul français d'une oreille confiante. Car pour un coup d'éclat, combien de déceptions ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *