M83 : Saturdays = Youth

m83 saturdays

Tout commence par un « You, Appearing », titre onirique, sorte de long cheminement à travers un monde blanc et cotonneux. Mais les habitués de la musique du bonhomme savent qu’il ne faut pas se fier à une première impression avec M83, entité changeante, protéiforme, œuvrant depuis sept ans dans un genre indéfinissable, devant autant à la cold wave des années 80 qu’à la musique électronique moderne, l’ambiant ou la pop. Et ils ne seront donc pas étonnés de trouver les très electro pop « Kim & Jessie », « Skin Of The Night » ou « Graveyard Girl », rappelant un certain New Order…et de se retrouver projeté dans l’électro ambiant la seconde d’après pour un « Couleurs » dont la voix féminine si poppy a totalement disparu. Sorte de bilan de ces 3 premiers albums, ce « Saturdays = Youth » ne désarçonnera pas les aficionados d’Anthony Gonzales, ne présentant pas de virage stylistique majeur, mais séduira – comme toujours – par la totale maîtrise de son auteur, son écriture assurée et sans faute, ses morceaux doux comme un frisson, légers comme un flocon. Ne laissez pas passer ce quatrième album, il n’y a pas de raison pour que M83 ne rencontre le succès que de l’autre côté de l’Atlantique !

Paroles de l’album

Site officiel

M83 : Kim & Jessie

M83 : Graveyard shift

Related Posts

  • 10000
    Surfant largement sur la vague shoegaze, Man Without Country coupe le genre sur-représenté de nos jours à l'electro-pop et l'electronica, pour aboutir à un deuxième album bourré de titres planants, mélancoliques et chargés d'effets. Le duo anglais a fait appel encore une fois à Morgan Kibby, dont on a déjà…
  • 10000
    Client et moi, c'est une vieille histoire. Découvert il y a 11 ans à l'occasion de la sortie d'un premier album electro pop frais et sympathique qui savait se faire dansant certes mais maniait également les températures musicales négatives, mariant même les deux pour un résultat assez convaincant même si…
  • 10000
    J'ai découvert Zoot Woman par le biais de son premier album « Living In A Magazine » franchement electro pop eighties, et les ai depuis perdu de vue le temps d'un deuxième album éponyme peut-être sorti de façon plus confidentielle. Ayant repéré depuis quelques semaines la sortie de ce « Things Are What…
  • 10000
    Certaines personnes ont un sens de l'à-propos assez impressionnant. D'autres, moins. Anton Kaldal Ágústsson est soit bourré d'humour, soit dans la deuxième catégorie. Son bébé, Tonik Ensemble, porte assez mal son nom. Entre electronica, ambient, house, electro-pop, trip hop et pop indé, celui-ci navigue en eaux calmes, loin des geysers…
  • 10000
    Les belges de The Go Find ne sont pas là pour changer la face du monde. Ou en tout cas, si telle était leur ambition, ils se sont plantés dès le départ. Car de"Miami" à "Brand new love", soit dix ans de carrière et 4 albums, ils n'ont jamais dévié…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *