LUKE : Pornographie

Luke_Pornographie

Ah, là, je dis oui. « D’autre part » m’avait, comme pas mal de fans du groupe, laissé un goût amer en bouche. Trop gentil, trop chanson, il s’éloignait ostensiblement de ce qui m’avait plu chez Luke pour explorer des cieux plus cléments. C’est du moins ce que semblait penser Thomas Boulard à l’époque. Depuis, celui-ci est passé par la case album solo pour laisser libre cours à ses envies d’ailleurs. Et comme souvent dans ses circonstances, cette récréation, cette porte dérobée vers un nouveau monde exaltant et intimidant à la fois lui a donné l’envie de retrouver le confort du lui d’avant, celui qui envoyait tout au diable, crachait sur la bienséance et cultivait la fougue en serre. « Pornographie », donc. Un titre bien provocateur pour un disque qui ne l’est pas moins. Le verbe y est libre, et les guitares y foisonnent. De l’incendiaire « Warrior » à la mélancolique « Solitaires » en passant par la plus funky « J’veux être un héros », ce cinquième album va ravir et surprendre ceux qui croyaient le groupe perdu pour la cause. Oh, bien sûr, si « pornographie » est une vraie bonne surprise, il va également raviver la polémique. Luke est-il l’héritier de Noir Désir ? Il est indéniable que les textes cyniques et désabusés des deux formations sont comparables. Penser à « Un jour en France » et autres monuments bordelais est naturel. Mais ce n’est qu’une question de concordance des âges et des sensibilités. Et puis Luke, lui, est là, bien vivant et en pleine forme. Alors abandonnons-nous à cette « Pornographie », cette peinture crue et sans fard de notre société.

Paroles de l’album

Site officiel

Luke : C’est la guerre

Related Posts

  • 10000
    Quatrième album pour Luke, ou plutôt Thomas Boulard, plus que jamais seul maître à bord du navire. Et ce dernier a semble-t-il décidé de ralentir la cadence, de lever le pied, de remiser les guitares le temps d'un disque plus chanson que rock, au moins en apparence. Car à la…
  • 10000
    Luke a été l'une des grandes surprises de l'année 2004. "La tête en arrière" se plaçait en héritier direct de Noir Désir, alors que son prédécesseur voguait dans des eaux beaucoup moins rock. Pas fou, Luke n'a pas changé sa formule, ou si peu pour inviter ces "Enfants de Saturne"…
  • 10000
    Revoilà Luke avec son deuxième effort discographique. Toujours fortement chargé d'influences Noir Désir, tant au niveau de la voix que de la musique, le groupe a quelque peu évolué dans sa démarche et se montre un peu plus personnel parfois. Bon soyons honnêtes, lorsqu'on écoute un album de Luke, c'est…
  • 10000
    1980. Le rock français pleure la récente séparation de son groupe fétiche, Téléphone. Le Punk est un souvenir, la new wave en passe de le devenir. Mais quelque part, du côté de Bordeaux, un Normand fraîchement débarqué, Bertrand Cantat, rencontre trois enfants du pays. Ils se trouvent des goûts communs,…
  • 10000
    Déjà pressenti comme un disque maudit, ce retour par la petite porte du monstre supposé, authentique écorché vif Bertrand Cantat, dont je ne vous ferai pas l'offense ni de retracer la carrière musicale ni de m'épancher sur les raisons de ce come-back camouflé, effraie autant qu'il attire. Il me faut…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *