LOSCIL : Monument builders

Loscil, alias Scott Morgan, n’est pas vraiment un nouveau venu sur la scène electro. Il développe depuis plus de 16 ans un univers electro ambiant détaillé, riche et sombre. Alors forcément, au bout d’un moment, et surtout vu le style pratiqué, la conceptualisation est un passage presque obligé. Ce onzième opus tourne autour de Philip Glass et sa bande originale pour le film « Koyaanisqatsi » et de la pensée d’un philosophe. Oh oui, je sais, ça n’a pas l’air très fun comme ça. Et pour tout dire, « Monument builders » est bien loin d’être fun. C’est un exercice d’une noirceur citadine redoutable, chargé de spleen et d’une certaine forme de poésie. Un disque qu’on ne peut qu’apprécier seul, les yeux scrutant ce qui se cache derrière les lumières aveuglantes d’une ville où tout va trop vite, trop loin, trop fort. Car ces monuments qui défient le ciel ne ressortent pas grandis par la peinture qui en est faite. Non pas que les sept titres ici présents soient désagréables, loin s’en faut. Mais en découle un sentiment étrange où se mêlent écœurement et tristesse, et qui donne à ce disque une bonne partie de son intérêt et en fait une belle oeuvre pour esthètes avertis.

Site officiel
Site officiel

Loscil : Drained lake

Related Posts

  • 10000
    Monokle, c'est un jeune homme russe dont la musique se situe quelque part entre une electro ambiant froide et quelque chose de beaucoup plus dansant et anodin. Enfin, bien entendu, anodin est un vilain mot, et n'est pas forcément adapté. Car «Rings », deuxième opus du monsieur, n'est pas un album-kleenex.…
  • 10000
    Tycho, c'est Scott Hansen, et Scott Hansen, ce qu'il aime, c'est l'electro ambiant. "Awake", son 4e album, marie les longs titres nappés de psychédélisme neurasthénique de Boards Of Canada avec une électro plus rythmée et un post rock rêveur mais positif. Soit huit titres respirant la légèreté, un certain sentiment…
  • 10000
    Les formations étiquetées dark jazz ne sont pas légion, alors chaque sortie du genre est scrutée à la loupe par les fans du genre. Aujourd'hui nous nous interesserons à Fogh Depot, trio moscovite qui, comme souvent, fait se croiser dark jazz et electro-ambiant pour un résultat sombre et créatif. Il…
  • 10000
    Vous devez être nombreux à n'avoir jamais croisé la route de Ben Chatwin, sous son nom ou sous le pseudonyme de Talvihorros. Alors je vais vous brosser un bref portrait du bonhomme. C'est d'Ecosse que nous vient ce compositeur et producteur de musique électronique, et ce qu'il aime, c'est tisser…
  • 10000
    Massimo Magrini, l'homme derrière Bad sector, a tout l'air d'être un passionné de technologie. Le nom de ce projet tout d'abord, rappelant l'informatique. Puis la singularité de son approche : il propose ici 12 titres dont le titre est forcément un mot de cinq lettres terminé par un « s ». Enfin, bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *