LIMP BIZKIT : Gold Cobra

limp bizkit gold

Ah, Limp Bizkit, que de souvenirs ! Un premier album bien sympa, et puis… Ben, euh, et puis… Pas mal de déceptions en fait. Le combo de Fred Durst est l’archétype du groupe qui fait les mauvais choix, tourne en rond et est incapable de se renouveler intelligemment. Et sur ce sixième album, Limp Bizkit prouve… que rien n’a changé. Du rap metal cliché comme il y a quinze ans de partout, de la ballade qui coule, du neo metal qui sort des tiroirs, c’est ce qu’on trouvera sur ce « Gold Cobra » qui, s’il ne coule pas encore la formation, essaie quand même de toutes ses forces. Bon, ok, la chanson-titre fonctionne, et « Back Porch » aussi, mais sorti de là, c’est un massacre, la preuve ultime (du moins l’espère-t-on) que Limp Bizkit n’a vraiment plus rien à proposer, et qu’il est temps que ses membres se recyclent, dans la musique ou ailleurs, à la limite on s’en fout, mais qu’ils arrêtent, parce que là, c’est vraiment plus possible.

Paroles de l’album

Site officiel

Limp Bizkit : Gold cobra

Related Posts

  • 10000
    J'avoue que l'idée de subir 16 remixes des titres de Limp Bizkit ne me faisait pas faire des bonds. Car même si le groupe du très médiatique et charismatique Fred Durst a commis de très bons titres ("Nookie", "Take A Look Around", "Nobody Loves Me" - d'ailleurs injustement oublié ici...),…
  • 10000
    Épisodiquement, le cadavre du rap metal des 90's est déterré, dépouillé un peu plus, consommé, puis vite remis en place et prié d'attendre le prochain candidat. Il faut dire que lesdits candidats sont nombreux, mais peu sont ceux qui parviennent à tirer quelque chose d'intéressant d'une matrice somme toute assez…
  • 10000
    Après le semi-échec de "Lovehatetragedy", album pourtant bon mais s'aventurant en dehors du giron neo metal, puisqu'y incluant un peu plus de rock que de raison aux yeux des puristes, on pensait que Papa Roach, subissant une certaine pression de la part de sa maison de disques, reviendrait à des…
  • 10000
    Après un premier essai couronné de succès, (Ja)Coby et ses comparses remettent le couvert pour un album plus axé rock que neo metal. A croire que l'étiquette musicale a acquis une connotation péjorative et est aujourd'hui plus un fardeau qu'une garantie de rentrées d'argent et de reconnaissance artistique. La rançon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *