LIFELYXIR : Dernier verre

lifelyxir dernier

Après un disque autoproduit de jeunesse, Lifelyxir confirme ses ambitions au travers de ce « Dernier verre », ep à la présentation et au mixage cette fois beaucoup plus professionnels. Au programme, six titres dont un instrumental, et un clip en guise de cerise sur le gâteau. Une belle carte de visite en somme. D’autant plus que les quatre garçons ne sont pas des manchots pour ce qui est de composer des titres entre rock et heavy rock, accrocheurs et accessibles à la fois. On pourrait situer le style pratiqué entre le bien connu Muse, référence évidente, autant dans la voix d’Emmanuel que dans la construction de certains titres, agencés façon « montagnes russes de l’émotion », et les italiens de Verdena, soit un rock pêchu et incisif, n’hésitant pas à reprendre à son avantage des éléments metal, le tout en langue natale. Si le cocktail ainsi obtenu peut parfois paraître un peu trop fade (une « Tu me manques » au développement longuet), on se laisse prendre au jeu sur les autres titres. Le côté « rock français » est bien contrebalancé par les riffs massifs et les influences très pop rock anglophones, et on est donc heureusement bien loin d’un Kyo, même si les paroles mériteraient d’être un peu plus creusées à l’avenir. Au final, un premier « vrai » disque bien agréable et une formation à suivre de près, qui ne manquera pas dans le futur de développer ses qualités, et d’affirmer son identité !

Site officiel

Lifelyxir : Dernier verre

Related Posts

  • 72
    Puressence est une formation anglaise qui pratique une pop indé assez mélancolique et poignante, avec la particularité de comporter un chanteur à la voix très androgyne (pour tout dire, j'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'une chanteuse). Et l'air de rien, c'est un groupe qui vient d'atteindre ses 19 ans de…
    Tags: de, un, plus, une, à

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *