LES FATALS PICARDS : Picardia independenza

 

fatals_picards_picardia

Troisième album « officiel » (si on ne compte pas les deux autoproduits), et avant-dernier avant de le départ d’Ivan Callot, leader et chanteur du groupe, pour d’autres aventures (depuis, un album solo un autre en préparation et surtout le groupe Les Rois de la Suède), « Picardia Independenza » cristallise tout ce que les vrais-faux amiénois savent faire de meilleur : du rock français drôle et irrévérencieux, des chansons à prendre au 10e degré ! Parmi elles, le single « Dors mon fils » sur les affres de la paternité, ou encore « A l’enterrement de Derrick », texte d’anticipation débile dans la grande tradition du groupe. Ce disque marque également une plus grande propension à faire dans le message social et politique, ce qui caractérisera plus encore les albums à venir, faisant quelque peu péricliter l’image fun du groupe pour le recentrer sur son côté chanson punk, choix un peu discutable mais parfaitement assumé. A n’en pas douter, cet album-tournant est celui qui commencera à diviser les fans, mais il reste une sortie plus qu’honorable pour Les Fatals Picards.

 

Site officiel

Paroles de l’album

Les Fatals Picards : Dors mon fils

Related Posts

  • 10000
    Depuis 2007 et le départ d'Ivan Callot, membre originel et fondateur de la joyeuse troupe (depuis chez les Rois de la Suède), j'avoue que la perspective d'une sortie d'album des Fatals Picards m'excite beaucoup moins. Il faut dire que le côté complètement délirant et décalé du groupe est peu à…
  • 10000
    Premier album pour les rigolos après le départ de leur chanteur Ivan. Dur de succéder à ce gentil clown à la voix doucement barrée. L'album précédent avait déjà vu opérer un changement dans le style de nos picards préférés, qui ne le sont d'ailleurs plus tant que ça, picards. Plus…
  • 10000
    Les revoilà, nos fiers représentants à l'Eurovision ! Fidèles à leurs habitudes, ils nous livrent quinze titres tout aussi délirants que sur leurs précédents opus, pleins de jeux de mots foireux, de blagues vaseuses et d'approximations vocales. Oui, mais. Quand on y regarde de plus près, on se rend compte…
  • 10000
    Passée la déception du deuxième album en forme d'arnaque commerciale en bonne et due forme (annoncée en interview bien avant sa sortie), il est temps de se pencher sur cette troisième « œuvre » de l'agitateur douaisien. On y retrouvera quelques titres déjà connus mais réorchestrés (« Comme un enfant au Brésil », « Petit…
  • 10000
    Amis et amants du mauvais goût et du troisième degré, chez vous Didier Super sera bientôt plus populaire que Jésus Christ. Le douaisien est bien décidé à redorer le blason du petit peuple, celui qui refait le monde à coup de lapalissades au café des sports et qui ne perd…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *